La manche aller du huitième de finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Bayern Munich  s’annonce passionnant et décisif pour deux cadors européens dont l’un va devoir laisser passer sa chance d’aller  chercher le trophée en mai prochain. Il faut rappeler que les Reds ont été finalistes en 2018 et que les Allemands sont des habitués du carré d’as. Mardi prochain, Liverpool, qui a perdu sa place de leader de la Premier League, comptera comme il le fait depuis presque deux saisons sur son serial buteur Mohamed Salah meilleur finisseur avec 17 buts en 24 journées.

David Alaba

David Alaba

Arme fatale ? Pas pour les deuxièmes de la Bundesliga si l’on veut bien croire son président Karl-Heinz Rummenigge qui estime que les Bavarois possèdent  l’antidote qu’il faut:  « Salah est un joueur fantastique  à l’aile droite, mais nous avons David Alaba qui possède le même vitesse et le même rythme  que Salah et il peut l’arrêter. « Nous avons confiance en Alaba, considéré comme l’un des meilleurs défenseurs du monde, et pour cette raison, nous ne sommes pas inquiets pour Salah ».  Le match est lancé. Car l’information a dû arriver aux oreilles du Pharaon. Lequel  va essayer de piquer là ou cela fait mal.

@2022mag.com