S’il a mis du temps à trouver sa place et à s’imposer dans les rangs d’Aston Villa, l’attaquant. international égyptien  Mahmoud Hassan Trezeguet a fini  la saison en boulet de canon et contribué largement au maintien de son équipe en Premier League  Son entraîneur est celui qui en parle le mieux : «C’est drôle,‘Trez » ’est celui qui est arrivé à la fin de l’été dernier, a confié Dean Smith,  et cela a pris du temps en termes d’adaptation. Il  a inscrit son troisième but en trois matches maintenant et c’était une super finition. Son attitude  est parfaite et il travaille très bien. C’est un résultat dont nous avions besoin et nous savions que nous en avions besoin… »

L’apothéose a eu lieu  à la fin du match contre West Ham (1-1)  avec l’officialisation du maintien. Malgré ses trois buts décisifs lors de la dernière ligne droite, le Pharaon (25 ans) n’a jamais voulu tirer la couverture à lui et l’a joué collectif : «Le travail acharné est toujours payant. Ce fut une saison difficile parce que parfois j’ai joué, parfois non, mais j’ai toujours cru que ma chance viendrait. En fin de compte, j’ai eu ma chance et je suis heureux d’avoir joué un rôle dans le maintien d’Aston Villa en Premier League ».

Il ne faut oublier qu’avant ce sauvetage heureux, le joueur formé au Ahly du Caire avait déjà un joueur décisif dans l’accession des Villans à  à la finale de la League Cup  disputée et, hélas, perdue face au Citizens (1-2)  de Riyad Mahrez. Il reste à savoir si Trezeguet sera encore un joueur d’Aston Villa où s’il va tenter sa chance sous d’autres cieux, mais toujours en Premier League là ou évolue son compatriote et modèle, Mohamed Salah.

@2022mag.com