Ils sont plusieurs clubs à profiter, depuis le début de la saison en Arabie saoudite, des matches de retard accumulés par Al-Hilal, récemment sacré champion d’Asie. De fait, Damak, Al-Shabab ou encore Ittihad Djeddah occupent les trois places du podium. Mercredi, Al-Shabab avait justement l’opportunité de fortifier sa place de leader devant Al-Shabab. Le club dirigé par le Croate Kreimir Rezic se déplaçait à Al-Fateh, un mal classé (10e).

A l’arrivée, c’est un match totalement fou qui s’est disputé et terminé sans vainqueur (5-5). Al-Fateh avait ouvert la marque très vite par le Péruvien Cueva (3e). Piqué au vif, Damak revenait très vite à sa hauteur par son buteur et vétéran algérien El Arbi Hilal Soudani (1-1, 11e), très motivé face à son ancien club, avant que Soudani ne lui permette de passer une première fois devant (2-1, 16e). Al-Fateh égalisait cependant quelques instants plus tard. Mais le Brésilien Filipe Augusto offrait de nouveau l’avantage d’un but juste avant la pause (3-2, 45e+4).

C’était ensuite au tour du Croate Mijan Caktas d’offrir un avantage de deux buts à Damak. C’est alors que match est devenu fou. En l’espace de neuf minutes, Al-Fateh a inscrit trois buts (Santini 69e, Cueva 75e sp, Al-Buraykan 76e) pour prendre l’avantage (5-4). Il n’en fallait pas plus pour que l’Argentin Zelaya ne prenne ses responsabilités pour aller chercher l’égalisation à la 79e (5-5). Ce match si prolifique ne permet pas cependant à Damak de reprendre la main puisque dans le même temps, son dauphin Al-Shabab dominait Al-Raed (3-0). Shabab occupe donc temporairement la tête du championnat à la différence de buts générale mais à égalité de points.

@Frank Simon