Les dernières nouvelles d‘Anna Maria Spina sont excellentes. L’engagement de la comédienne et actrice italienne  dans la lutte contre la violence faite aux femmes est plus que jamais d’actualité, il est même renforcé par une lutte  contres toutes les violences, y compris celles qui entachent le monde du football.

Celle qui nous avait accordé un entretien exclusif en décembre 2016 (http://www.2022mag.com/annamaria-spina-un-coup-de-pied-a-la-violence-dans-le-football/ notamment sur la question de la violence dans les stades  s’engage également dans la bataille pour la sauvegarde de la planète  et devient une égérie crédible à la protection de l’environnement  dans sa région de coeur, la Sicile, mais aussi  dans toute l’Italie. Une sacrée responsabilité à la hauteur de son  engagement sans frontières.

70782754_10215253509674456_6079563307415502848_n-1

Cerise sur le gâteau, la native de Catane a un rôle dans le superbe film  « Il Traditore » ( Le Traître) réalisé par l’un des plus brillants réalisateurs italiens, Marco Bellochio. Le film avait été sélectionné  au festival de Cannes 2019 ainsi qu’aux Oscars 2020 dans la catégorie du  meilleur film en langue étrangère. La sortie  du long métrage transalpin  en France est prévue le 30 octobre.

Résumé du film Début 1980 : alors que la guerre entre les parrains de la Mafia sicilienne est à son paroxysme, un membre de Cosa Nostra, Tommaso Buscetta part se cacher au Brésil. Parallèlement, en Italie, ses proches sont supprimés les uns après les autres. Arrêté puis extradé, Buscetta va prendre une décision qui changera irrévocablement l’histoire de la Mafia. Marco BELLOCCHIO se saisit d’un sujet d’histoire du temps présent, les maxi procès de la fin des années 1990, qui virent Cosa Nostra durement ébranlée, pour sonder les cœurs de ces hommes impitoyables, au nom d’un code de l’honneur dévoyé, et aussi interroger le rôle de l’Etat et de la Justice. Porté par une mise en scène rigoureuse mais aussi animé d’un souffle opératique, le film procure un plaisir enivrant de cinéma.

@Fayçal Chehat