Andy Delort est en feu. Il brille comme jamais sous les couleurs de Montpellier. Auteur de son septième but – magnifique reprise de volée – de la saison samedi à Amiens (2-1), il semble bien parti pour faire aussi bien que la saison dernière quand il il marqué 14 buts en Ligue 1. Intéressant pour le club héraultais (5e) à trois points du podium mais aussi pour l’équipe d’Algérie qui lancera en mars prochain une passionnante et importante campagne des éliminatoires du Mondial 2022. A se sujet, il s’est longuement exprimé dans les colonnes du nouveau website consacré à l’Algérie lancé le 22 décembre dernier  par notre ami Nasser Mabrouk.

Pour le natif de Sète , il ne fait aucun doute, l’Algérie a de grandes responsabilités parce qu’elle a changé de statut :  » On l’a vu avec le résultat face à la Colombie (ndlr, victoire 3-0 de l’Algérie). On a fait un match de fou. Le public était présent. L’Algérie est montée d’un cran depuis la dernière CAN, a-t-il confié à dzairworld.com, on a déjà des matches et des qualifications à jouer. On a une équipe pour affronter des formations d’un niveau plus élevé. On a aussi vu qu’on pouvait gagner contre la Colombie avec un score élevé et galèrer contre le Botswana. Les matchs amicaux sont faits pour qu’on progresse. Ce qui compte surtout, c’est de participer aux compétitions importantes. Il faut essayer de gagner nos matches de qualification. » Nous on a hâte d’être au printemps afin de voir la nouvelle coqueluche algérienne marquer encore plus les Fennecs de son empreinte.

@2022mag.com