Alors que la saison de Jupiler Pro League a été officiellement stoppée en raison de la pandémie  du Coronavirus, les tractations du prochain mercato ont commencé à frémir. A Anderlecht, c’est l’avenir du   milieu de terrain Nacer Chadli ( 30ans)  dont il est question. Arrivé l’été dernier chez les Mauves  en provenance de Monaco sous la forme d’un prêt, il se voit pressé de prendre une décision: rester à Bruxelles, revenir sur le Rocher, où il lui reste un an de contrat, ou accepter un transfert dans une autre écurie. Très intéressé, le FC Bruges aurait formulé une offre de 8 millions  d’euros  à Monaco pour racheter sa dernière année de contrat. Les Monégasques avaient mis 12 millions d’euros sur la table pour le signer en juillet 2018.

Selon des proches du joueur cités par le site de la RTBF, Monaco pourrait envisager de  rapatrier le natif de Liège :  » Nacer appartient à Monaco, pour un an encore. Et son avenir dépendra en grosse partie de la politique sportive et budgétaire que Monaco va tenir, ce qui est difficile à établir pour le moment ; Vont-ils pouvoir attirer quelques bons joueurs comme ils le font chaque année, ou bien seront-ils amenés à chercher au sein du noyau, on ignore. Mais nos contacts avec le Vice-Président Oleg Petrov nous font penser qu’ils regarderont d’abord ce qu’ils ont sous la main « .

Les mêmes interlocuteurs précisent tout de même que le joueur donnera sa préférence au club qui lui garantira du temps de jeu:  » Ce que Nacer veut, c’est du temps de jeu, notamment pour être prêt à disputer l’Euro avec la Belgique. A Anderlecht, il en aura. En aurait-il à Monaco…? Si c’était toujours Jardim, je vous dirais que c’est peine perdue . Mais Nacer fera savoir sa volonté de recevoir du temps de jeu ». Auteur à titre individuel d’une belle saison à Anderlecht en dépit d’un départ poussif en raison de pépins physiques le polyvalent  Diable Rouge   aux 65 sélections a presque l’assurance de ne pas rester en rade,lorsque commencera  la saison 2020-2021.

@2022mag.com