C’est bien une très mauvaise passe qu’est en train de traverser le Sporting Charleroi. Giflés par Andelercht (0-3 ) lors de la 21e journée de Jupiler Pro League, les Carolos en sont à quatre défaites consécutives, neufs buts encaissés et  trois  inscrits.  C’est la pire série depuis que le banc technique de l’équipe est occupé par Karim Belhocine.

Ce dernier a reconnu la défaillance de ses hommes : « Anderlecht est mieux entré dans la partie que ce soit défensivement ou offensivement, a confié le technicien franco-algérien en conférence de presse , ils ont souvent réalisé des décalages qui nous ont fait mal. Nous avons eu beaucoup de mal à ressortir et ils ont inscrit les deux penalties. Nous avons essayé de revenir en deuxième période avec de meilleures intentions. C’était un peu mieux par la suite mais cela n’a pas suffi pour relancer le match ».

Le natif de Vénissiseux a également évoqué ces changements  en deuxième période qui n’ont pas changé ou alors très peu la donne:  « Je voulais muscler le milieu du terrain tout en laissant Morioka entre les lignes. Le bon pressing d’Anderlecht nous a empêchés de le trouver. Marco n’était pas mauvais mais il venait de recevoir une carte jaune et je ne voulais pas prendre de risques. Il fallait faire le jeu en deuxième période et c’est pour cela que j’ai voulu jouer avec deux attaquants devant ». Cette lourde défaite, la huitième de la saison, a certainement fait du mal à l’entraîneur d’autant qu’elle a été infligée par son club de coeur, là où avait commencé son aventure en tant que coach de haut niveau.

@2022mag.com