Le transfert de Monaco vers Anderlecht, sous forme de prêt l’été 2019,  du défenseur polyvalent Nacer  Chadli, avait été une sorte de constat d’échec de l’expérience sur le Rocher pour le Belgo-Marocain. Mais après un début de saison moyen notamment en  raison de blessures, le natif de Liège a fini par trouver ses marques au coeur d’une équipe des Mauves en reconstruction au point de considérer ce retour au pays natal  comme une bénédiction : « C’était le meilleur choix, a-t-il confié dans les colonnes La Dernière-Heure,  je suis revenu à mes racines. J’avais 17 ans quand je suis parti. Je retrouve ma famille et mes racines. C’est un bon environnement pour travailler. Je suis surtout content de faire partie d’un projet avec de jeunes talents. Nous n’avons peut-être pas toujours gagné, mais on a montré de la personnalité et proposé un football qui convient à Anderlecht. C’est le plan principal ici… ».

UnknownDans le même entretien, l’ancien joueur de  Tottenham  et de West Bromwich Albion a tenté une comparaison osée entre le championnat belge et la Premier League anglaise :  » La principale différence, c’est l’intensité des rencontres.Il y a beaucoup moins d’intensité ici que dans les matches de Premier League. Mais techniquement, il n’y a pas une si grande différence.Des équipes comme Anderlecht  Bruges, Gand, Genk et le Standard ont beaucoup de jeunes joueurs qui ont une meilleure technique que des joueurs de Premier League. Là-bas, la base du jeu est beaucoup plus phyisque et c’est aussi pour ça que beaucoup de joueurs ont du mal à s’adapter en Angleterre ».

Alors que la saison de Jupiler Pro League a atteint les deux tiers de la compétition et que son club a très peu de chance d’intégrer les Play-Offs 1″  pour la bataille du titre, Nacer Chadli ne s’est pas exprimé sur la suite à donner à sa carrière. Mais on se souvient de sa réponse quand il avait été nterrogé,  au début du mois de janvier. Il avait déjà laissé planer le doute : « Je n’ai en aucun cas de regret, avai-t-l confié au micro de Sporza,  les résultats ne sont pas à la hauteur de ce qu’on espérait,  mais le point positif, c’est que j’ai beaucoup de temps de jeu et c’est important pour moi de pouvoir aider l’équipe. Je n’ ai pas la moindre idée de ce que je ferai en fin de saison. Je n’ai pas encore discuté, ni avec Monaco, ni avec  Anderlecht. On verra bien ».

Nacer Chadli sera-t-il de l'aventure de l'EURO 2020 ?

Nacer Chadli sera-t-il de l’aventure de l’EURO 2020 ?

Une chose est sûre, ce retour de flamme et cette nouvelle compétitivité vont permettre à Nacer ( 30 ans, 57 sélections, 7 buts) de garder une préserver une chance de faire partie des 23 joueurs que retiendra pour l’Euro 2020 le sélectionneur  des Diables Rouges, Roberto Martinez. Rappelons que l’actuel Mauve a fait partie de l’équipe troisième du Mondial 2018.

Retournera-t-il dans les range de Monaco?  Restera-t-il  à Bruxelles si les Mauves lèvent l’option ou bien tentera-t-il une  nouvelle aventure dans une autre ligue ?  Une  chose est sûre, si Anderlecht  manifeste son envie de le garder et que le joueur est dans le même état d’esprit, le champion de Belgique 2017 devra faire un gros effort financier : e  club du Rocher ne serait pas prêt à lâcher le joueur et s’il devait le faire ce serait sur la base d’une somme estimée entre  huit  et neuf millions d’euros. Sans compter ce salaire de 230 000 euros dont le champion de France 2018 prend actuellement en charge  une partie.

@Cheikh Mabele