En dépit de son jeune âge, le milieu offensif Anouar Aït El-Hadj  est  de plus en plus décisif  pour Anderlecht dont il parsème le parours de quelques jolis coups d’éclat. A l’image du superbe but qu’il a inscrit dimanche  face à  Genk (4-1) lors de la 32e journée de Jupiler Pro League dont il affirme avoir prédit la réalisation : « C’est un beau but, a-t-il confié en conférence de presse,  pendant le repas aujourd’hui, j’avais dit aux autres que dès que j’aurais une phase du genre, j’allais faire le crochet et mettre ce but. Et je l’ai fait. Ma spéciale ? Non, ce n’est pas « la mienne », mais elle marche bien, donc je vais continuer ».

Le natif de Bruxelles  ne se contente plus de commenter sa propre performance. Signe qu’il a pris de l’assurance, il  donne  désormais son avis sur la prestation collective :  » On a montré une grosse mentalité, en étant très engagés et en proposant une belle intensité face à une grosse équipe qui a beaucoup d’expérience. On a aussi montré que la taille ne veut rien dire, comme le dit souvent le coach dans le vestiaire ».

Anouar n’intervient pas que les soirs de succès. A  la mi-mars, le jeune Chérifien a poussé une gueulante après la défaite en demi-finale de la Coupe de Belgique face  à  : « On a encore une fois mal commencé le match. C’est ce qu’il ne fallait pas faire. Après on s’est réveillé mais c’était trop tard. Il faut se mettre direct dans la tête que le match dure 90 minutes. On est des guerriers après 10-15 minutes, mais il faut l’être depuis le début. A présent, nous devons remporter nos quatre matches de championnat ». Le milieu de terrain de poche (1m74) prouve qu’il n’a pas que du talent, il montre les prémices d’un meneur d’hommes. Pour mémoire, le Belga-Marocain, 18 ans,  avait prolongé son bail i avec les   Mauves jusqu’en  2024 avec revalorisation de salaire à l’appui.

@2022mag.com

n