Ne dites surtout pas  à Amine Gouiri  qu’il a quitté Lyon, car il vous répondra de façon cinglante qu’il a avant tout fait le choix de rejoindre l’OGC Nice. C’est ce qu’il a fait dans les colonnes  du magazine Onze-Mondial, alors qu’il était interrogé sur son transfert réalisé en juillet 2020 :  » Déjà, je n’ai pas quitté Lyon, précise fermement l’attaquant, j’ai choisi l’OGC Nice, c’est différent. Beaucoup de gens disent que j’ai quitté l’OL pour avoir du temps de jeu, mais ce sont des bêtises. J’aurais pu aller dans un autre club bien avant. J’avais des possibilités en Ligue 2 et en Ligue 1. Mais ça ne m’intéressait pas d’aller dans un club pour aller dans un club. Je voulais un challenge qui me permette de m’épanouir. Quand le projet Nice s’est présenté à moi, j’ai tout de suite vu que le club répondait à 100 % de mes attentes. C’est ça qui m’a plu. Signer à Nice, c’était un choix mûrement réfléchi, le club correspondait à toutes les cases que j’avais cochées ».

L’autre mise au point qui tenait à coeur à l’ancien prodige du club de Jean-Michel Aulas concerne le fait d’être sans cesse comparé  à Karim  Benzema : « « Au début, quand on me comparait à lui, j’étais trop content, c’est un des meilleurs attaquants du monde quand même. Mais au bout d’un moment, c’est bon, chacun est différent, chacun son parcours. Les gens disaient tout le temps « le nouveau Benzema, le nouveau Benzema », c’était un peu lassant à la longue, j’avoue ».

Une mise au point preuve de la maturité de l’attaquant franco-algérien de 20 ans. Après quelques mois sur la Riviera les performances individuelles sont respectables même si le club azuréen traverse une mauvaise passe notamment depuis le limogeage de Patrick Vieira,  l’entraîneur qui a joué un rôle important dans la venue du natif de Bourgoin – Jallieu dans l’Isère. Les statistiques  niçoises de l’ancien gone en Ligue 1  : 9 buts, 3 passes décisives en 25 matches.

@2022mag.com