Meilleur buteur de la dernière phase finale de la Coupe d’Asie des nations disputée aux Emirats arabes unis, Ali Almoez avait été un élément essentiel dans la conquête du premier titre continental du Qatar. Dix-huit mois plus tard, le natif de Khartoum, 23 ans, assure que cette énorme performance est le résultat de l’expérience accumulée par lui et  une bonne partie de ses coéquipiers dans des compétitions comme le Mondial U20 disputé en Nouvelle-Zélande en 2015.

Selon l’attaquant d’Al-Duahil,  l’harmonie démontrée  à Dubai et Abu Dhabi  en janvier 2019 est le le fruit de cette aventure commune :  » Cet événement nous a fait rêver grand, a-t-il confié dans un entretien  paru dans les colonnes du site fifa.com, quelque chose qui est passé inaperçue  alors que nous étions si jeunes. Personne n’a réalisé à quel point les  jeunes joueurs  que nous étions aimaient le football et leur équipe nationale. Les tournois de Coupe du monde sont très différents des tournois continentaux, qu’il s’agisse de matches de qualification ou de phases finales comme la Coupe d’Asie, car ils rassemblent les meilleures équipes de la planète Ce fut un tournoi très difficile et nous avons beaucoup appris. En tant que jeunes joueurs, nous étions très enthousiastes et motivés ». L’après titre asiatique a été suivi dans la foulée  par une autre aventure enrichissante, la Copa America 2019, qui a vu les protégés de Felix Sanchez affronter sans complexe les meilleures sélections sud-américaines  telles l’Argentine ou le Paraguay. Toutes ces expériences positives vécues depuis cinq ans  par plus de la moitié  de l’effectif actuel ont conforté les certitudes.

Pour Ali Almoez, le Qatar, qui est appelé a participer à sa première Coupe du monde, celle qu’il aura l’honneur d’organiser sur ses terres en 2022, affrontera l’événement sans crainte et avec l’objectif d’aller le plus loin possible dans la compétition:  » Nos ambitions continuent de croître et nous ne sommes plus intimidés par la perspective de jouer de grands tournois. Tout ce que nous avons vécu  nous permettra de jouer le Mondial 2022 sans aucune crainte ». Il faut rappeler que le Qatar est qualifié d’office pour le rendez-vous mondial  en tant que pays organisateur et que sa participation actuelle aux éliminatoires continentales  lui permettra de valider son billet pour la Coupe d’Asie des nations prévue en Chine en 2023.

@2022mag.com