Pour l’équipe d’ Algérie U23, cela peut être le Grand Soir. Et cela passe par un succès face à l’Afrique du Sud, synonyme d’une qualification pour les Jeux olympiques. Ce sera seulement la deuxième fois depuis l’indépendance du pays en 1962. Pour ce match décisif, le sélectionneur Pierre-André Schürmann met son équipe dans la peau d’un outsider: « Toutes les équipes veulent se qualifier, nous sommes dans le dernier carré. Nous voulons aller le plus haut possible, a-t-il déclaré en conférence de presse, maintenant l’adversaire pense comme nous ».

Cependant le technicien Suisse ne souhaite pas mettre la pression sur son groupe en répétant que chaque match, chaque étape de la compétition a sa vérité :  » Nous allons maintenir cette cadence. L’Afrique du Sud sort de résultats positifs, surtout au niveau offensif. Mais je ne vais pas mettre la carte sur la table. Nous sommes concentrés sur la performance. Ce que nous avons fait depuis le début du tournoi. Pourquoi avoir peur dans cette phase de compétition? Nous sommes venus en outsider, nous allons continuer sur notre performance ».

Cette déclaration vient en écho à celle de l’entraîneur sud-africain qui veut faire de l’Algérie le favori du duel, tout en rappelant la similitude du jeu algérien avec celui de la Tunisie : «L’équipe algérienne est difficile à manier, a souligné Owen Gamma, c’est une formation forte qui pratique un football technique et possède une défense solide et des ailiers rapides et très percutants. L’Algérie a beaucoup de points communs avec la Tunisie que nous avons  battue au 1er tour. Nos joueurs doivent rester vigilants”. Il faut préciser que la battu de mercredi restera doublement en course pour la qualification.  Soit en remportant la petite finale entre battus des demi-finales soit en affrontant dans un match barrage le quatrième de l’Asian Cup U23 qui aural lieu à Doha en janvier 2016.

@2022mag.com