A Tunis, on a assisté cette semaine à un petit événement dans l’événement lorsque un certain  Belloumi a ouvert le score sur une belle action individuelle face  à  la Tunisie  (1-1) lors de la première journée du tournoi de  l’UNAF U20  qualificatif  à la phase finale de la CAN 2021 prévue en Mauritanie. Mohamed Bachir n’est autre que le fil de l’immense Lakhdar Belloumi. Sans doute le plus brillant milieu offensif algérien des années  75-90.

Lakhdar Belloumi :   l'action du but de la victoire   face à la Mannshaft en 1982

Lakhdar Belloumi : l’action du but de la victoire face à la Mannshaft en 1982

Il est évident que cette transmission de flambeau a rendu très heureux le Ballon d’or africain 1982. Lequel a reconnu avoir pleuré après avoir vu son fils inscrire son premier but sous les couleurs des Fennecs :  » Oui, quand il a marqué son but, j’ai versé des larmes spontanément. Je n’ai pas pu me retenir, c’était trop émouvant, a confié le natif de Mascara dans les colonnes du site algérien compétition.dz,  il a montré que c’est de la bonne graine. Il a déjà joué deux saisons avec les seniors du GC Mascara, sa deuxième année en cadet et sa première en junior. Pour sa seconde saison junior, il est au MC Oran, mais il n’a pas joué les trois premiers matches du championnat car il était retenu avec la sélection nationale des U20. La chance est de son côté et, comme je l’ai toujours dit, il faut toujours en avoir dans sa vie sportive ».

Il faudra bien sûr attendre quelques années pour savoir l’événement de la semaine est le  début d’une lignée Belloumi et si le fils sera à la hauteur du parcours fabuleux du père. Mais c’est déjà une belle petite histoire.

@2022mag.com