Après sa démonstration de force face aux valeureux Mourabitounes de Mauritanie (4-1), l’Algérie avait haussé le niveau de l’adversité en choisissant d’affronter le Mali, sans doute l’une des équipes du continent  les plus difficiles à manier. Pour les Fennecs, il s’agissait de prolonger un sans faute qui se poursuit depuis presque trois ans.

Et le sélectionneur Djamel Belmadi ne s’est pas trompé dans son choix. Les Aigles du Mali ont fait quelques misères à son équipe. En proposant un défi physique incroyable et une agressivité tactique de bon aloi qui a longtemps privé la bande à Raïs M’Bolhi de vraies occasions de marquer et surtout l’a empêché  d’user de son traditionnel jeu posé fait de passes, de déoublements et de renversements.Le boss technique algérien s’en était réjoui d’ailleurs à l’issue  de la rencontre : « A travers ce match contre le Mali, a confié le natif de Paris,  on cherchait la difficulté et on l’a trouvée. C’était un excellent test pour nous pour bien préparer les matches qui nous attendent dans les éliminatoires de la Coupe du monde ».

EN-Algérie-Mali-1Bref durant preque une heure (57′), jusqu’au but somptueux inscrit  par le revenant Riyad Mahrez, les Maliens ont su tenir les Algériens en respect  tout en lançant des contres express. Même si le gadien des Verts n’a jamais été sérieusement inquiété. Les champions d’Afrique, qui avaient apporté beaucoup de changements par rapport au match de jeudi, notamment au milieu de terrain (absence de Sofiane Feghouli, tellement efficace lors du premier match) et en défense (retour de la charnière Aissa Mandi et Djamel Benlamri) ont pioché mais ils ont également montré qu’ils pouvaientt s’imposer sans être forcément brillants dans le jeu.

C’est cela aussi la patte Belmadi. Un état d’esprit très positif, l’envie de la gagne et le respect de l’adversaire. Gageons que les coéquipiers du talentueux mais infortuné Adam Ounas ( sorti blessé douze minutes après son entrée en jeu) auront à coeur de finir leur mission du mois de juin sur une excellente note dans le derby choc qui les opposera vendredi 11 juin à Tunis aux Aigles de Carthage 

@Cheikh Mabele

Les équipes 

Algérie : R. Mbolhi, M. Zeffane, R.Bensebaïni, D. Benlamri, A. Mandi, Zerrouki  (M. Abeid,  86’), H. Boudaoui   (I. Slimani, 46’), N.Guedioura (H. Belkebla, 70’), R. Mahrez (S. Benrahma, 85’) , Y. Belaïli  (A.Ounas 70’ puis Z. Ferhat 81’), B. Bounedjah. Entraîneur :  Djamel Belmadi                                                                 Mali : Diarra, Hamari Traoré (Sacko, 77’), Charles Traoré, Boubakeur Kouyate, Amadou Haidara, Aliou Dieng, Moussa Djenepo, El Bilal Touré, Mamadou Fofana (Camara,  87’), Sekou Koita (Adama Koss, 77’), Lassana Coulibaly (Kalifa Coulibaly, 87’). Entraîneur: Magasoura