En Algérie, le déconfinement total a été reporté au 13 juin, ce qui ne fait évidemment pas l’affaire de la Ligue 1 en particulier et du football en général.Il faudra donc attendre cette date pour voir quelles nouvelles libertés d’organisation seront accordées par les autorités sanitaires et politiques du pays. Avant cela, le président de la Ligue de football professionnel (LFP) s’st expirmé pour exclure toutefois l’option de la saison blanche.

Abdelkrim Medouar

Abdelkrim Medouar

« Les dernières recommandations de la FIFA donnent toute la latitude aux fédérations de décider au sujet d’une reprise ou non des compétitions nationales dans ce contexte de crise sanitaire que traversent tous les pays du monde, a reconnu  Abdelkrim Medouar dans un entretien accordé à la télévision nationale , à l’heure actuelle, il nous est donc  impossible de reprendre le championnat. C’est en tout cas la proposition que va soumettre demain la Ligue au bureau fédéral pour trancher sur la question non sans avoir au préalable l’accord des responsables de l’Etat algérien. Mais sii le championnat ne se poursuit pas, le CR Belouizdad sera déclaré champion et les deux derniers du classement à savoir le NAHD et le NC Magra rétrograderont en Ligue 2. »

Comme en France, ce choix ne fera pas que ses heureux. Si le CR Belouizdad, leader de longue date, sera ravi de renouer avec le succès lui dont le dernier titre remonte à, il en sera autrement pour les grosses locomotives à l’image de la JS Kabylie, du MC Alger et de ‘ES Sétif qui ont encore de réelles chances de renverser le cours de l’histoire sur le terrain . En effet, alors qu’il reste huit journées à disputer, seulement cinq points séparent  Belouizdad de ces trois principaux concurrents.

@2022mag.com