Dans un commentaire assez dur sur l’équipe d’Algérie après sa défaite face au Ghana (0-1), le ballon d’or africain 1982, Lakhdar Belloumi,  s’attaque nommément au sélectionneur et à certains joueurs qu’il estime surestimés, Lacen entre autres :  “Personnellement, je ne comprends pas ces choix de Gourcuff relatifs à l’incorporation de Ryad Mahrez et Islam Slimani, a pesté le consultant du quotidien algérien Liberté, ces deux éléments ont complètement raté leur première sortie face à l’Afrique du Sud. Ils n’ont rien démontré sur le terrain.” Avant de distiller ses conseils et ses preferences:” La logique aurait voulu que l’entraîneur les laisse sur le banc et ne les fasse pas jouer. Le bon sens aurait voulu que d’autres éléments soient lancés, comme Abdelmoumène Djabou et Hilel Soudani.” Enfin il conseille aux joueurs, notamment Lacen, sa cible, d’arrêter de « trop parler dans les journaux et d’affirmer que lui et ses coéquipiers sont meilleurs que les joueurs de notre génération. Il ferait mieux d’apprendre à tenir convenablement son rôle sur un terrain de football…” Cette charge violente de la part des stars des années 80 – Rabah Madjer en a également usé et abusé – doit faire comprendre une chose aux joueurs de la sélection actuelle: ils sont condamnés à remporter un titre majeur pour se libérer du poids des anciens à l’égo démesuré.

@2022mag.com