L’attaquant international du Club africain, Abdelmoumène Djabou n’a pas vraiment de chance avec les sélectionneurs de l’équipe d’Algérie. Longtemps boudé par Vahid Halilhodzic, qui lui reprochait de ne pas beaucoup travailler, il n’a pas réussi à convaincre et à gagner toute la confiance de son successeur,Christian Gourcuff. Cette méfiance persistante ne semble pas décourager le natif de Ain El Faouara qui clame haut fort sa fidélité aux Fennecs:  » Moi ce que je sais, c’est que je suis en forme et je fais de bons matches avec mon club. Si le sélectionneur voit qu’il a besoin de moi, a-t-il tranché dans les colonnes de competition.dz, je viendrais en courant car il s’agit des couleurs du pays. Mais si ce n’est pas le cas, je reste avec mon club et je continue à travailler tout simplement.” Considéré par les puristes du football algérien comme un joueur prodige, auteur d’une excellente Coupe du monde au Brésil (2 buts face à la Corée du Sud et face à l’Allemagne), Abdelmoumène devrait tenter de relancer sa carrière dans un bon club européen pour plus de visibilité et une pour  étoffer son expérience internationale. A l’image de ses compatriotes Islam Slimani (Sporting Portugal) et Hilal Soudani (Dynamo Zagreb) qui ont pris une sacrée dimension en quittant la Ligue 1 algérienne. A 28 ans, il est temps pour lui de passer un cap. Le dernier sans doute. En dépit de tout, l’ancien  joueur de l’Entente de Sétif finira par avoir une place régulière au moins dans le groupe des 23 meilleurs joueurs algériens.

@2022mag.com