L’international algérien crève l’écran  en Asie en général  dont il a été sacré meilleur buteur de la Ligue des champions  et  au Qatar en particulier. Sous les couleurs d’Al Sadd, et aux côté de Xavi Hernandez, il enquille but sur but et se dirige vers un record historique. 

Cette saison, comme la précédente, le titre de la Qatar Stars League, QSL, se jouera entre Al Duhail, le champion sortant, et Al Sadd, son dauphin, Après quatorze journées les deux équipes sont séparées d’un point au profit d’Al Duhail. Alors que ce dernier a été accroché à domicile par le Qatar SC (1-1), Al Sadd a fait voler en éclat Al Shananya (4-1) sur ses terres. Il faut dire que l’équioe entraînée par le Portugais Jesualdo Ferreira  est en train d’établir des records sur le plan offensif avec 62 buts inscrits en 14 matches soit une moyenne de quasiment 4 buts par rencontre. En comparaison, Al Duhail, qui possède une autre gâchette, le Lion de l’Atlas Youssef Al Arabi,  n’en a inscrit « que » 36.

Au coeur de l’exploit,  Baghdad  Bounedjah, un attaquant dans une forme exceptionnelle. Auteur d’un énième doublé , l’international algérien  totalise désormais 28 buts. A ce rythme, il pourrait atteindre la cinquantaine de réalisations en fin de championnat. Une d’efficacité, toutes propositions gardées évidemment, au vu de la niveau de la QSL, comparable à celle des Ronaldo, Messi et  autres Cavani en Europe. Il faut rappeler que le Fennec a également terminé meilleur buteur de la Ligue des champions  d’Asie 2018 avec un total de 15 buts et a contribué largement à la qualification d’Al Sadd pour le dernier carré. A la lecture de ces chiffres, on comprend pourquoi l’ancien joueur de l’USM El Harrach est convoité par quelques clubs de Ligue 1 à l’image de l’Olympique de Marseille, du FC Nantes ou de Lille. Sans compter les frémissements aperçus en Angleterre  et en Espagne. A 26 ans seulement, le meilleur est à venir pour le natif d’Oran.

Grâce à  Djamel Belmadi, Baghdad Bounedjah a enfin sa chance chez les  Fennecs

Grâce à Djamel Belmadi, Baghdad Bounedjah a enfin sa chance chez les Fennecs

2019, l’année de la reconnaissance internationale de son talent ?

L’année 2019 pourrait bien être celle de la reconnaissance internationale de son talent. Notamment grâce à la sélection algérienne qui a validé son billet pour la CAN 2019. Une qualification dans laquelle il a joué un rôle éminent. Longtemps marginalisé par les différents sélectionneurs qui e sont succédés  à la terre des Fennecs depuis 2015, il a enfin rencontré sa chance avec l’arrivée de Djamel Belmadi. Le nouveau boss des Verts, ancien patron technique d’Al Duhail,  qui  le connait sur le bout des doigts ne manque jamais l’occasion de l’encenser : » Baghdad possède quelque chose de particulier que j’apprécie beaucoup.  Il a une grosse envie sur le terrain, avait-il confié une fois en conférence de presse, j’ai joué contre lui et je peux vous dire que c’était le poison à surveiller. Il mobilisait carrément toute mon attention. Vraiment, à chaque fois que je jouais contre Al Sadd, je craignais ce joueur-là ».

Avec l''Algérie il  marque,  gagne à Lomé et valide son billet pour la CAN 2019

Avec l »Algérie il marque, gagne à Lomé et valide son billet pour la CAN 2019

Montré du doigt par les médias qataris en début de saison après qu’il eut jeté  son maillot à la fin d’un match de  Qatar Stars League  contre Al Saylia (1-1), Bounedjah avait  été farouchement défendu  par le sélectionneur : «On connait ses qualités de buteur, sa qualité de déplacement, on a vu encore une fois le but qu’il a marqué contre Al Sailya avant de venir, mais Baghdad est avant tout un gros gagneur et parfois ça déborde.  Cette année il est sous la pression de résultats avec Al Sadd qui envisage de tout gagner. Baghdad, qui est le meilleur joueur de son équipe, est frustré après les récents échecs en club. En ce qui concerne l’Equipe nationale, Baghdad vient toujours avec beaucoup de volonté et c’est pour lui une grosse bouffée d’oxygène. Moi en tout cas, je ne prendrai pas en considération ce qui lui est arrivé, pour décider s’il va jouer ou pas.» Pas de doute,  le meilleur buteur de la  QSL et de la Ligue des champions d’Asie  est bien  dans les papiers de Belmadi.  A juste raison,  en l’absence d’Islam Slimani et de Hilal Soudani, Baghdad a été décisif dans la validation du billet pour la phase finale de la CAN 2019.

@2022mag.com