Dans un match  de gala plus que de préparation  rigoureuse, l’Algérie s’est imposée logiquement face à une belle et solide  équipe du  Bénin (1-0, but de Slimani sur penalty) dans un stade eu 5 juillet plein comme un oeuf et incandescent. Ce match était aussi prétexte à fêter en direct le titre africain avec les fans  et l’occasion de  rendre hommage au défenseur axial Rafik Halliche qui a pris la décision de mettre un terme à sa carrière internationale

A la fin de la rencontre , le sélectionneur a donné son sentiment sur soirée cette mémorable : «Nous nous sommes retrouvés avec les joueurs après le sacre et nous avons essayé de digérer cette euphorie, a confié Djamel Belmadi,  tout le monde a apprécié ce qui s’est passé il y a deux mois. Concernant la rencontre, je dirais qu’elle était plus que satisfaisante. Nous avons vu l’Algérie dominer son sujet, même si nous avons manqué de réalisme ».

Mais le boss des Fennecs a  également reconnu que l’adversaire avait beaucoup de mérite :  » Il faut dire qu’en face, le Bénin n’était pas facile à manipuler. . C’était très difficile de manœuvrer une  « L’équipe, qui venait tout juste de battre la Côte d’Ivoire. C’est la seule équipe qui nous a battus, du moins depuis que je suis en fonction. Face à ce genre d’adversaire, c’est toujours difficile de trouver des solutions, même si nous avons eu beaucoup d’occasions. Cependant, nous n’avons pas été précis dans le dernier geste. Je retiens la bonne prestation de l’équipe, la victoire et la communion avec le peuple ».

L’ancien  joueur de Manchester City et coach d’Al Duhail  compte désormais sur les deux matches que la Fédération doit lui programmer  en octobre pour  donner du relief à la préparation des éliminatoires de la CAN 2021 prévue elle en novembre.

@2022mag.com