Il y avait du beau monde à la cérémonie des FIFA Awards qui a vu le sacre entre autres, du joueur Luka Modric (Real Madrid) et de l’entraîneur Didier Deschamps (France). Parmi les invités  qui étaient aussi des votants, il y avait Djamel Belmadi. Le sélectionneur des Fennecs  à assisté à la conférence donnée par son homologue champion du monde 2018. Et il n’a pas caché son respect   sinon  son admiration  pour la méthode et le parcours  du patron de Bleus : « J’ai trouvé son intervention exceptionnelle. Je voulais lui poser une question, mais je n’ai pas pu ! Donc, je l’ai posée en privé après coup, a confié l’ancien joueur de Marseille et de Paris dans les colonnes du site internet du quotidien Le Parisien, c’était vraiment très intéressant. On ne peut pas entendre mieux en tant qu’entraîneur. Il est champion du monde. Tu écoutes tout ce qu’il a à dire, chaque mot, chaque phrase. Il y a des choses que l’on connaît. Mais il y a beaucoup de choses que l’on apprend ».

Didier Deschamps

Didier Deschamps

Et même s’il n’affirme pas qu’elles peuvent être utilisées dans un autre contexte, les méthodes utilisées par le Français ont clairement séduit le jeune technicien algérien:  » Ce qu’il explique sur lagestion du groupe et les échanges entre sélectionneur et joueurs, a précisé le boss des Fennecs, Il a notamment dit une chose très importante: sélectionner un groupe, c’est en éliminer certains. On connaît les joueurs qu’il n’a pas pris avant la Coupe du monde. Mais il a eu raison in fine. On ne peut rien lui reprocher. Il est champion du monde. Mais c’est une grosse décision. Il faut avoir le courage de le faire quand on pense que c’est nécessaire et que c’est la bonne décision« .  Cette confession de Djamel Belmadi est très rassurante pour le football algérien et la sélection dont il a la charge depuis le mois de juillet. L’homme et le technicien sont humbles et à l’ écoute de ce qui se fait de mieux dans le monde. Cela change de son prédécesseur qui estimait n’avoir rien à apprendre de quiconque ppur la simple raison qu’il a été un grand joueur  trente ans auparavant alors qu’entre  la période de sa  carrière dorée  et aujourd’hui son lien avec le football a été  essentiellement celui d’un commentateur. Une leçon à méditer.

@2022mag.com