Pour le mornent, Xavi Hernandez respecte scrupuleusement une quarantaine  à Doha après avoir été contaminé par la Covid-19. L’entraîneur d’Al Sadd manque  à son équipe qui a repris le championnat de la Qatar Stars League même si elle est certaine de ne pas conserver son titre. Ce contre temps   n’empêche pas le Catalan d’exister dans les médias.

interrogé par  un quotidien spécialisé espagnol, il a de nouveau évoqué son projet d’entraîner un jour le FC Barcelone son club de coeur et de palmarès:  » « Je ne le cache pas, et je l’ai toujours dit,  a-t-il confié à Marca, mon objectif principal, quand ça pourra se faire, c’est le Barça. C’est ma maison, et ce serait un rêve. Mais, aujourd’hui, je suis concentré sur Al Sadd, en attendant la prochaine saison. Quand je devrai venir au Barça, que ce soit à court ou long terme, je viendrai ».

fc_barcelone

Au coeur du mois de juillet, alors que l’entraîneur en place en Catalogne, était sérieusement remis en cause  après la perte du  titre national et les prestations médiocres, le nom  de Xavi a circulé dans les coulisses du club et dans les colonnes des  gazettes. Et bien sûr, Xavi s’est voulu loyal : « Par-dessus tout, je dois respecter Quique Setién  et je souhaite tout le meilleur à l’équipe »  L’homme fort d’Al  Ladd  a même défendu les choix du technicien  chahuté : « Parfois, le Barça joue très bien ; d’autres fois, bien ; d’autres fois, pas si bien. Mais j’aime les idées de Setién, actuellement et avec ses équipes précédentes: dominer et pratiquer un jeu spectaculaire ».

Toutefois, les plus optimistes et les plus réalistes estiment que le double champion dEurope et champion du monde va rester au Qatar au moins jusqu’au Mondial 2022 en raison des intérêts énormes qui le lient à l’Emirat. Pour lui, il sera temps après  de replanter sa tente sur les plages catalanes. Il n’aura que 42 ans. Le bel âge pour donner un coup d’accélérateur à ce métier d’entraîneur  dont il a bredouillé les fondamentaux sur le banc d’Al Sadd.

@2022mag.com

 

n