Il y a un peu le feu sur le chemin d’Al Nassr Riyadh même si on est encore loin de l’incendie dévastateur. Le deuxième grand club de la capitale a déjà perdu son titre de vice- champion acquis avec panache derrière Al Hilal Riyadh  son éternel et puisant rival. Le changement d’entraîneur en janvier qui a vu le Croate Alen Horvat succèder au Portugais  Rui Vitoria a limité la casse mais rien de plus.

Après le titre national perdu, le club a également laissé filer la coupe nationale. Que reste t-il alors pour sauver la saison ? Le meilleur  classement possible en championnat national  et un grand parcours en  Ligue des champions? Objectifs auxquels  croit le boss technique :  » Nous voulions vraiment bien faire en  coupe nationale, et je suis désolé pour les fans de ne pas avoir atteint la finale. Mais il y a encore un  défi qui nous attend dans les prochains jours en Ligue nationale  et en Ligue des champions, et à partir de maintenant, nous nous concentrerons sur eux, et nous devons regarder vers l’avenir Je pense que si nous progressons en Asie et  en  championnat, alors que nous avons déjà remporté la Super Coupe, ce sera une saison réussie pour nous ».

Pour mémoire,  à six journées avant la fin  le club occupe la cinquième place dans la Saudi Pro League à douze points du leader et  doit affronte –  dans des play-offs en LDC  qui doivent se dérouler à Riyadh – successivement Al Sadd, le champion en titre du Qatar, Al-Wehdat de Jordanie et  Al Ain, sixième de l’Arabian Gulf League et les Iraniens du  Foolad . Un sacré challenge !

@2022mag.com