Si la reprise de l’Arabian Gulf League (AGL) n’est pas prévue avant le mois d’août selon  les dernières informations données par les autorités sanitaires des Emirats arabes unis, l’entraîneur d‘Al Jazira, Marcel Keizer,  pense déjà à la suite.

Dans un entretien accordé à la presse émiratie, l’ancien joueur puis entraîneur de l’Ajax Amsterdam n’hésite pas à affirmer qu’il se verrait bien appliquer certains préceptes qui font la réussite  du géant néerlandais. Notamment  la grande  confiance que les Rouge et Blanc accordent aux jeunes: « L’Ajax prépare toujours de jeunes joueurs pour la première équipe, a-il confié dans les colonnes du quotidien Thenational, c’est vrai aussi qu’ ils ont une très bonne académie. Pour moi, c’est très important de voir de jeunes joueurs rejoindre le groupe. Il est vrai que les gens ont tendance à en attendre  beaucoup, mais il faut parfois un peu plus de patience pour réussir à les  amener là où vous le souhaitez. Nous l’avons vu il y a quelques années à Al Jazira avec de jeunes joueurs – Mohammed Al Attas, Abdullah Ramadan - et maintenant ils jouent dans l’équipe tout le temps ».

Sera-t-il totalement suivi par les dirigeants d’un club qui recrute souvent des joueurs étrangers confirmés  afin de faire face à la concurrence féroce d’un club comme Al Ain ? Pour mémoire, avant de signer à Al Jazira en  ocrobre 2019, le natif de avait passé une saison à la têtes du Sporting  Lisonne avec lequel il avait remporté la Coupe du Portugal et terminé sur le podium de la Liga Sagres.  Alors qu’il reste sept journées pour boucler le championnat , Al Jazira occupe la deuxième place à sept points d’ Al Ahli et à une longueur derrière Al Ain. En clair, tout est possible pour le club d’Abu Dhabi : la conquête du titre dans le meilleur des cas et une deuxième place synodique de Ligue des champions dans l’hypothèse la moins favorable.

2022mag.com