Juan Antonio Garrido n’a pas beaucoup patienté pour trouver une place sur un banc. Après avoir été viré sans ménagement par le Raja Casablanca qu’il avait pourtant réussi à mener à la victoire en Coupe de la Confédération face au Vita Club, il vient de trouver chaussure à son pied  aux Emirats arabes unis. Al Ain lui offre la place toute chaude laissé vacant au début du mois de février par le Croate Zoran Mamic débauché à grands frais par  Al Hilal Riyadh , le double champion en titre et leader actuel de la Saudi Pro League.

Le natif de Valence possède un CV de qualité  puisqu’il a dirigé le Betis Séville et Villareal en Liga et  Al Ahly du Caire  pour ne citer que ceux-là.  Agé de 49 ans, il aura pour mission de conserver le titre national et de faire la meilleure campagne possible en Ligue des champions d’Asie . Car les qui ont réalisé une grande Coupe du monde des clubs en atteignant la finale et en tenant le choc face au Real Madrid (1-3) rêvent de revivre la meme expérience en 2019. Et le seul moyen d’y arriver est de emporter le trophée continental.  Un aacré prograrmme.

@2022mag.com