La chevauchée fantastique et solitaire d‘Al Ahly en Premier League  se poursuit. les Red Devils ont remporté cette semaine leur quatrième titre national d’affilée et leur douzième  sur les treize derniers décernés. Au grand dame  de son rival séculaire, le Zamalek, et du nouvel arrivant chez les gros, le Pyramids FC. Il faut dire que  cette fois le sacre a encore plus de saveur car les Ahlaouis ont été dominés par le Zamalek lors de la première parte de la saison. Jusqu’à la résurrection au coeur de l’hiver  qui a vu les coéquipiers d‘Ali Maaloul remporter neuf succès consécutifs.Un retour de l’enfer  qui a permis à l’entraîneur de sauver sa place alors que l’inquiétude des fans montait en puissance.

Martin Lasarte

Martin Lasarte

Aujourd’hui, le technicien uruguayen profite d’une douce revanche : « Quand j’ai pris en charge le club en janvier,a expliqué Martin Lasarte au lendemain du sacre au micro de la chaine de télévision  ON Sport, nous étions loin derrière. Mais une fine, nous avons été  à la hauteur du défi.  On nous disait alors  que la situation était difficile, mais nous sommes satisfaits de ce que nous avons atteint à présent.Ce titre est spécial. Où sont les gens qui répètent sans cesse que nous étions hors course ? ».  Bien sûr, les éternels insatisfaits vont rétorquer que la saison du Ahly est moyenne puisque le club ne remportera pas la Coupe nationale ( une finale  Zamalek -Pyramids FC)  et qu’il est resté aux portes de  finale de la Ligue des champions. Mais les connaisseurs  savent bien   que c’est la Premier League  qui compte le plus au pays de sa majesté le Nil.

@2022mag.com