Le départ du Ahli  Jeddah du  milieu offensif algérien Youssef Belaïli  a animé un vrai  feuilleton à la fin de l’été. Les Saoudiens  ont fait traîner l’affaire parce qu’ils estimaient avoir été lésés par le joueur qui n’aurait pas respecté les termes de son contrat en refusant de revenir à Jeddah pour terminer la saison interrompue par la pandémie . Mais les deux parties ont fini par un trouver un compromis et le Fennec a pu signer au Qatar SC .

Avant cela, Al Ahly du Caire avait fait tout ce qu’il fallait pour recruter le champion d’Afrique  comme le reconnaît le joueur qui explique pourquoi il n’a pas donné suite : «J’ai eu des problèmes avec le conseil d’administration d’Al Ahli Jeddah et j’ai dû partir, a-t)il confié au micro de la chaine qatarienne Al Kass TV,  j’ai reçu plusieurs offres d’Espagne, de France et de Turquie, mais j’ai choisi de rejoindre la Qatar Stars League. J’ai reçu une offre importante d’Al Ahly mais je ne voulais pas jouer en Premier League égyptienne. Je remercie le conseil d’administration d’Al Ahly et ses fans d’avoir exprimé le désir de me signer. Je n’ai pas accepté parce que j’avais déjà dit que je ne jouerai dans aucun club en Afrique à l’exception de l’Espérance de Tunis ».

Il faut rappeler qu’avant de rejoindre la Saudi Pro League  natif d’Oran avait passé deux saisons fabuleuses (2018  et  2019)  sous les couleurs tunisoises avec notamment deux titres d champions de Tunisie,  deux victoires en Ligue des champions et une Super Coupe d’Afrique.

@2022mag.com