Il ne manquera qu’une rose, sans doute la peau recherchée, la Ligue des champions, pour que le bouquet de fleurs  que s’est offert Hakim Ziyech cette saison soit le plus beau de tous bouquets dont rêvent un joueur de très haut niveau.  Champion des Pays-Bas, demi-finaliste européen, il vient d’être élu joueur de l’année par les Amstellodamois. Sans compter son influence indiscutable sur le jeu de l’équipe et ses fulgurants techniques, le Lions de l’Atlas propose des statistiques impressionnantes. Il a ét décisif lors de 41 matches sur les 49  toutes compétitions confondues en inscrivant 21 buts et en offrant 20 passes décisives à ses partenaires de l’attaque.

Il faut rappeler que c’est la cinquième fois de suite que le natif de Drente est sacré meilleur passeur de l‘Eredivisie. Un record qui n’est pas près d’entre battu. Mais le plus important, c’est  de voir le Marocain devenir décisif dans les matches de grande intensité. En Ligue des champions, il l’a été face au Real Madrid à l »aller comme au retour, devant la Juventus et  contre Tottenham lors de deux manches même si cette fois la qualification n’était pas au bout du parcours. Alors que la saison  de l’Ajax a pris fin en apothéose deux questions se posent : Hakim prolongera-t-il l’aventure avec les champions de Hollande où cédera-t-il aux sirènes des mastodontes européens qui ne manqueront pas de retentir cet été ?  Le Lion de l’Atlas  aura-t-il toujours les  bonnes ressources pour réaliser une grande Coupe d’Afrique ds nations? . Une chose est sûre, en Egypte, il sera attendu comme une énorme star au même titre que Mohamed Salah  le Pharaon.

@2022mag.com