Cette demi-finale aller a démarré en fanfare. Au grand profit des champions d’Egypte. En effet, sur un service de Abdallah El Said, Moemen Zakareya marque, d’une volée exceptionnelle de l’extérieur de la surface de réparation,  le premier but  pour Al Ahly dès le deuxième minute.Un chef d’oeuvre. La volonté affichée par les Marocains de ne pas encaisser un but à l’extérieur, qui est plus aussi rapidement, a volé en éclats. Mais dans ce match parti à cent à l’heure, il était clair que les choses n’allaient pas en rester là. Et le doute n’a pas vraiment eu le temps de s’installer dans la camp du Wydad de Casablanca, puisque les Chérifiens ont fait parler la poudre  un quart d’heure plus tard grâce à leur buteur maison. Bien servi par  l’excellent Mohamed Ounajem, Ashraf Bencharki (4 buts en LDC), seul au milieu de trois défenseurs adverses, reprend  le ballon de la tête pour fusiller le gardien Sherif Ekramy.

Al Ahly  devra  aller chercher son 9ème titre dans l'enfer de Casa (photo cafonline.com)

Al Ahly devra aller chercher son 9ème titre dans l’enfer de Casa (photo cafonline.com)

Tout était à refaire pour Al Ahly qui a déjà consommé un joker en encaissant un but à domicile. Heureux d’être revenu très vite dans le match, le WAC va néanmoins encaisser un autre mauvais coup en perdant Ounajem,obligé de quitter ses coéquipiers sur blessure. Alors qu’on pensait voir le match allait basculer dans la folie et  au moins que les locaux allaient mettre le feu dans le camp chérifien, Il n’en fut rien. Les protégés de Hossam El-Badry ont beau eu exercer une forte pression épisodique, la défense casablancaise a tenu son rang. En vérité, le WAC a accepté de laisser le ballon à son adversaire sans jamais perdre le contrôle de son territoire.  On a été bien loin des largesses accordées par les Tunisiens de l’Etoile du Sahel une semaine plus tôt dans cette même enceinte du Borg El Arab Stadium garnie par 50 000 fidèles ahlaouis.

On savait les coéquipiers de Nakache très solides en déplacement, mais cette fois ils firent mieux qu’à Alger en  demi-finale face à l’USMA. Ils ont inscrit ce fameux but à l’extérieur censé faire la différence. Ce résultat peut être une excellente affaire pour le WAC à la seule condition que les hommes de Houcine  Ammouta n’oublient pas qu’en quart de finale aller, l’ES Tunis avait réussi une performance identique (2-2) à Alexandrie avant de craquer quelques jours plus tard au stade de Radès devant des Red Devils survoltés. Vivement samedi prochain pour une deuxième manche qui promet d’être incandescente.

@Cheikh Mabele

La feuille de match

Alexandrie  : Borg El Arab Stadium : 50 000 spectateurs.  Al-Ahly – WA Casablanca, 1-1.

Arbitre : Bamaik Tessema Weyesa (Ethiopie). Buts :   Al Ahly: Moemen Zakareya (2′). WAC: Ashraf Bencharki (17′).

Ahly: Sherif Ekramy, Ali Maaloul, Mohamed Naguib, Saad Samir, Ahmed Fathi, Rami Rabia (Ahmed Hamoudi, 78′), Amr El-Sulaya, Moemen Zakareya, Abdallah El-Said, Junior Ajayi (Walid Soliman, 63′), Walid Azaro. Entraîneur: Hossam El-Badry.

Wydad: Z. Laaroubi, Y. Rabeh, M. Ouattara, A. Noussir, S. Saidi, W. El Karti, B. Nakach, B. Gaddarine, A. Bencharki, M. Ounajem (Abdeladim Khadrouf, 27′), I. El Haddad (Nicaise, 82′). Entraîneur: Houcine Ammouta.