Après l’élimination des Samouraï Blue, le technicien mexicain est revenu sur les circonstances d’une rencontre dominée par son équipe. Mais perdue face à un mur défensif. Morceaux choisis de sa conférence de presse.

 

« Je suis fier de cette équipe qui a tout donné pendant 120 minutes. On a joué bien mieux que l’adversaire, et ça dans tous les domaines. (…) On n’a juste pas fait attention en début de match. Après, il est clair qu’on a tout fait pour marquer plus de buts que les Emirats, on a eu la possession du ballon pendant plus longtemps qu’eux. On a beaucoup frappé au but sans réussite. Je serais inquiet si on ne s’était pas procurés ces occasions. (…) Les Emirats ont joué le match de leur vie, ils ont livré un grand match sur le plan défensif et je les en félicite. Après, les penaltys, c’est du 50-50. Il faut aussi de la chance. (…) Keisuke (Honda, NDLR) est un grand joueur, il a raté le sien mais a marqué trois buts dans le tournoi. Tout le monde peut louper un penalty, je ne peux pas lui reprocher. Je n’ai pas d’excuse à avancer. Nous étions bien préparés, je ne parlerai même pas de chance. (…) On méritait certainement la victoire. Il faut maintenant que les joueurs continuent à travailler, tête haute. »

 
@Samir Farasha, à Sydney