Plus compétitifs que jamais, les quatre clubs du royaume chérifien engagés le week-end dernier ont pris une très sérieuse option sur la qualification pour les demies.

Tout va bien dans le football marocain, merci pour lui ! Et le week-end dernier a permis de mesurer l’implication et la compétitivité des clubs de la Botola 1 sur la scène continentale. A commencer par les deux représentants engagés en Ligue des champions d’ Afrique. Le Wydad de Casablanca n’a fait qu’une bouchée de l’Etoile du Sahel (2-0) au stade Mohamed V, à la faveur d’un doublé de l’excellent Mohamed Nahiri (11e, 54e). Ce match était surtout un rendez-vous particulier pour le nouvel entraîneur du WAC, l’Espagnol Juan Carlos Garrido. Ce dernier était encore, il y a quelques semaines, le coach de l’Etoile du Sahel, son adversaire du soir, auquel il a joué un bien vilain tour… Même si la qualification n’est pas totalement assurée, le WAC a pris une avance confortable sur le plan psychologique.

Le Wydad a pris une belle option face ) l'ESSahel (2-0)

Le Wydad a pris une belle option face ) l’ESSahel (2-0)

La veille, le Raja, frère ennemi du WAC, avait réussi une bien belle prestation sur le plan collectif (et tactique) en annihilant le jeu offensif du TP Mazembe. Le Raja s’est lui aussi imposé 2-0 grâce à un but de Ben Malango (une tête consécutive à un corner) dès la 6e minute. Un but inscrit face au club que le Congolais a quitté en catimini l’été dernier. Sera-t-il du match retour à Lubumbashi dans moins d’une semaine ? Rien n’est moins sûr… En fin de rencontre, le capitaine Badr Benoun a doublé la mise sur une nouvelle tête. Le retour en terre congolaise promet, d’autant que le Raja a vraiment su contenir le talentueux Jackson Muleka, qui n’a rien montré.

En Coupe de la confédération, les deux clubs marocains engagés ont fait sensation. Le Hassania Agadir a littéralement écrasé les Libyens d’Al-Nasr Benghazi au Caire (5-0). Karim Berkaoui a réussi un triplé et son coéquipier Malick Cissé s’est lui aussi mis en évidence avec un doublé. Enfin, la Renaissance de Berkane, qui se déplaçait à Suez pour affronter Al-Masry de Port-Saïd, est repartie d’Egypte avec le point du nul (2-2). Mohcen Lajour a réussi un doublé, alors que Muftah Taktak et le gardien de but de la RSB Laaroubi (csc) ont marqué pour Al-Masry.

Toujours en Coupe de la Confédération, les nouveaux riches du Pyramids FC ont écrasé les Zambiens de la Zanaco chez eux (3-0). A Lusaka, Ali Gabr, Mohamed Farouk et Abdalla al-Saïd (sur penalty) ont permis au nouveau cador égyptien de prendre une avance certainement… décisive avant le retour au Caire.

Victorieux 5-0 d'Al Nasr Benghazi , le Hassania  Agadir est quasiment qualifié pour le dernier carré

Victorieux 5-0 d’Al Nasr Benghazi , le Hassania Agadir est quasiment qualifié pour le dernier carré

Pour terminer ce round-up, un mot sur les frères ennemis du Caire, le Ahly et le Zamalek, qui se sont imposés chacun : le Zamalek (3-1) aux dépens du champion d’Afrique sortant, l’Espérance de Tunis, dans la revanche de la Supercoupe disputée au Qatar. Même score et mêmes inquiétudes (inefficacité offensive, porosité de la défense) concernant les Sang et Or en vue du retour à Tunis. Quant au Ahly, il n’a pas eu à forcer son talent face aux Mamelodi Sundowns (2-0). Un doublé de l’international et latéral gauche tunisien Ali Maaloul qui ne sera pas suffisant a priori en prévision du retour en Afrique du Sud. Pour rappel, l’an dernier à ce même stade de la compétition, les Sundowns avaient atomisé 5-0 les diables rouges cairotes. Méfiance donc…

@Samir Farasha