Humilié 5-0 à Pretoria par les Mamelodi Sundowns en quart de finale aller de la LDC,  Al Ahly cairote tentera de renverser la vapeur. Il n’est pas le seul à devoir réussir l’exploit…

A peine le temps de digérer l’impensable. Lourdement battu le week-end dernier en Afrique du sud (0-5) pour ce qui constitue sa pire défaite dans les coupes d’Afrique,  Al Ahly reçoit les Sundowns dans quelques heures à Borg El-Arab. Sur une surface de jeu indigne, c’est vrai, mais devant 30 000 spectateurs autorisés par le gouvernement.

Ce soutien populaire suffira-t-il pour porter les Diables rouges vers un improbable exploit, eux qui ont explosé au stade Lucas Moripe, encaissant deux buts en première période et trois en seconde ? L’Uruguayen Martin Lasarte dit y croire, à moins qu’il ne s’agisse de la méthode Coué.

Réalistiquement, on voit mal comment les octuples champions d’Afrique, qui courent après le titre en LDC depuis 2013, pourraient retourner la situation face à un adversaire solide en dehors de ses bases. Mais on sait le Ahly capable d’effacer sa dernière prestation, d’une indigence absolue, et offrir un match sous forme de revanche. Et si le Ahly réussissait sa remontada ?

Ailleurs, le Wydad de Casablanca devra impérativement s’imposer face au Horoya Conakry, après le nul blanc de l’aller. Le Horoya s‘était montré dominateur en termes de possession et d’occasions, mais incapable de surprendre le gardien Tagnaouti. Peu à l’aise en dehors de ses bases cette année, le club guinéen s’était incliné 2-0 face au WAC l’an dernier. Faouzi Benzarti espère bien répéter cette prestation même s’il se méfie de son homologue Didier Gomes Da Rosa, fraîchement arrivé sur le banc du Horoya en remplacement de Patrice Neveu. C’est du 55-45 en faveur du Wydad. Attention cependant de ne pas encaisser à Rabat. En cas de match nul, c’est le club visiteur qui se qualifierait au bénéfice du but marqué à l’extérieur.

Le CS Constantine a tout à gagner à Radès

Le CS Constantine a tout à gagner à Radès

Autre affiche de cette Ligue des champions, celle qui va opposer le CS Constantinois et l’Espérance de Tunis, qui s’est imposée 3-2 en Algérie. Le champion d’Afrique sortant, qui reçoit à Radès, s’est fait secouer par le CSC à l’aller. Ls Sang et Or comptaient pourtant deux buts d’avance. Mais les hommes de Denis Lavagne se sont réveillé et poussés par le public, ont recollé au score avant de céder dans le dernier quart d’heure. Lavagne croit lui aussi fermement à un exploit en Tunisie, pour peu que son équipe joue libérée et sans complexe. Pas simple puisque les tenants du titre n’ont n’ont besoin que d’un nul chez eux pour se qualifier…

La Coupe de la Confédération offre elle aussi quelques affiches alléchantes. Ainsi, le CS Sfaxien, battu 2-1 en Zambie, reçoit le Nkana FC. L’espoir de renverser cet adversaire est grand, grâce au but inscrit par le remplaçant Habib Oueslati, en toute fin de rencontre. Le stade Taïeb M’hiri devrait pousser la formation dirigée par le Néerlandais Ruud Krol vers une victoire nette.

On attendra aussi que la Renaissance de Berkane confirme sa victoire de Nairobi aux dépens du Gor Mahia (2-0). On a appris, depuis ce match, que les Orange ont gagné au stade Kasarani face à un adversaire qui a évité de justesse le forfait. Les coéquipiers du vétéran Denis Oliech (ex-Nantes, Auxerre et AC Ajaccio) sont en effet en conflit avec leur direction et ont menacé de ne pas jouer à l’aller. 

Berkane  a fait l'essentiel au match aller . Gor Mahia  - RS Berkane (0-2, photo fédération kenyane )

Berkane a fait l’essentiel au match aller .
Gor Mahia – RS Berkane (0-2, photo fédération kenyane )

La RSB devra tout de même se méfier de la réaction d’orgueil du leader du football kenyan, même si l’on sait aussi que chez elle, elle est intraitable. Aux joueurs de ne pas trembler, eux qui sont désormais à 90 minutes d’une historique qualification pour les demies de la CDC.

L’Etoile du Sahel s’apprêtait à se déplacer au Soudan pour croiser le Hilal, qu’elle a dominée 3-1 à Sousse. Mais la crise politique qui a entraîné le départ du président soudanais Omar El-béchir a conduit au report au lundi 22 du match, et surtout son déplacement au Caire. Les joueurs d’Omdurman dirigés par le Tunisien Nabil Kouki espèrent malgré tout surmonter leur déficit de deux buts. 

Enfin, le Zamalek du Caire devra impérativement sortir une grosse performance chez lui pour dominer le Hassania Agadir, qui l’a contraint au nul 0-0 au Maroc, et fut même tout proche de le battre.

Le club cairote est un peu moins bien ces derniers temps, comme l’a prouvé sa défaite en championnat jeudi à Suez aux dépens du El-Masry (2-1). Un revers qui a permis au Ahly de doubler les Chevaliers blancs au classement pour prendre la tête du championnat. Dimanche soir, il faudra que le Zamalek retrouve sérénité et efficacité face aux protégés de l’Argentin Miguel Gamondi. Celui-ci s’appuiera encore sur son buteur palestinien Tamer Seyam. Le Zamalek est prévenu.

@Samir Farasha