Coincé à Sochi en Russie où il a débarqué lors du mercato  hivernal en provenance de Fenerbahçe, un club où il s’est clairement pris les pieds dans le tapis, le défenseur axial Adil Rami trouve le temps long. N’ayant pas eu l’occasion de disputer le moindre match dans le championnat de Russie qui a été arrêté en raison de la pandémie du coronavirus. Et comme son contrat court seulement jusqu’au 30 juin, cela étonnerait beaucoup de monde qu’il le prolonge.En attendant, le Franco-Maoicain ,champion du monde en 2018, s’ennuie et échange beaucoup sur les réseaux sociaux.

Sur Instagram en particulier. Deux échanges ont retenu l’attention de ses followers. Le premier avec Florian Thauvin où il s’st montré tel qu’il est  à savoir un bon vivant, naturel et drôle. Interrogé sur comment il voit le bouleversement actuel provoqué par la pandémie  Adil Rami semble un peu perdu : « Vous c’est comment en Russie ? », l’interroge  son ancien coéquipier marseillais : « Je sais pas, je comprends rien. Je comprends pas le russe, je ne regarde pas la télé… la tête de ma mère, rien ! »

Adil Rami iconsport_icon_dib_040718_10_19

Dans le second live Instagram, cette fois avec  l’ancien défenseur international italien Fabio Cannavaro, lui champion du monde en 2006, l’échange est plus séreux. Il a été question de l’avenir du natif de Marseille. Et Adil Rami, qui a porté les couleurs du Milan AC en 2014-2015 i avoue qu’il aimerait  bien retourner en Italie : « quand j’étais à Valence, a-t-il confié au Transalpin, Benitez m’a appelé pour aller à Naples, j’ai répondu que j’aurais aimé jouer en Italie, mais à Milan. Alors je suis allé à Milan: j’ai beaucoup aimé, mais j’ai eu un problème avec ton ami Pippo Inzaghi. Je ne veux pas parler mal de lui, mais il m’a critiqué et je n’ai pas aimé ».

Avant cet échange avec Fabio, la  quotidien spécialisé  La Gazzetta dello Sport avait déjà vendu la mèche en écrivant que le Franco-Marocain avait fait fait des appels du pied au Torino. Une chose est certaine, alors qu’il a bouclé sa 34ème année, Adil Rami aimerait vivre une ou deux dernières saisons au plus haut niveau. Histoire de s’assurer une sortie par la grande porte le moment venu.

@Cheikh Mabele