L’ancien milieu international algérien Hocine Achiou a évoqué la situation de l’USM Alger, son club de coeur, et affirme que le moment est venu de grandir à tous les niveaux.Pour lui, le nouveau titre de champion d’Algérie ne doit pas faire oublier le vrai grand chantier qui attend les Algérois : “Il faut du changement. Quand les Haddad ont pris le club, ils étaient venus avec de grandes intentions. Mais je vois qu’on s’est endormis, depuis. Normalement, a-t-il confié au site competition.dz, l’USMA aurait dû avoir son centre de formation, son propre stade même. Les Haddad en ont les moyens. Il faut que l’USMA devienne un vrai club professionnel, qui attirera les grands joueurs. Les Haddad doivent laisser leur empreinte, concrétiser leurs ambitions de départ. Autrement, on ne grandira pas. On a vu comment le Ahly du Caire et l’Espérance de Tunis ont fait pour avoir une dimension continentale”. Pour le quart de finaliste de la CAN 2004 à Tunis, le club de Soustara aura besoin aussi des services d’un “ grand entraîneur connaissant le championnat algérien et ayant l’expérience de la Ligue des Champions”.  Miloud Hamdi, qui a mené l’équipe à la finale continentale et remporté le titre national, appréciera la pique ou le manque d’élégance.

@2022mag.com