La manche retour de la Super Coupe de Palestine qui devait opposer en Cisjordanie  Khadamt Rafah, vainqueur de la coupe de Ghasa  à Balata FC, détenteur eu trophée cisjordanien  n’a pas eu lieu  en raison du refus  des autorités israéliennes de laisser les joueur ghazaouis  faire le voyage de Naplouse et traverser  sur quelques dizaines de kilomètres le territoire israélien. Un premier refus avait été signifié en juillet une semaine air!s le match aller (1-1). Reporté en septembre, le match a de nouveau essuyé  le veto de l’occupant. Seuls 12 des 35 membres de la la délégation palestinienne  ont reçu le permis de voyage. Une décision  prise par  le COGAT, bureau de liaison  militaire israélien  avec les Palestiniens et validée par un tribunal . Il faut rappeler que la Coupe de Palestine est une compétition reconnue par la FIFA. D’ailleurs, le vainqueur du trophée doit représenter  la Palestine en Ligue des champions d’Asie elle même qualificative au Mondial des clubs. Cette situation dramatique pour le football palestinien a été fustigé  par le président de l’institution faitière du football palestinien : « Israël vaut paralyser les joueurs palestiniens, a accusé Jibril Rajoub, et même le système sportif du pays en général ».

@2022mag.com