L’arrivée d Ryad Boudebouz à Saint-Étienne, à la fois inattendue  et réjouissante  pour les fans des Verts, ne perturbe pas  le Fennec qui vient de passer trois saisons  mitigées en Liga. L’ancien Héraultais est déjà comme à la maison.

Et il l’a expliqué  dès qu’il a posé ses valises  du côté du Forez : “Je suis très heureux et très fier de signer à l’AS Saint-Étienne, a-t-il confié en conférence de presse, ’ai conscience de rejoindre l’un des plus grands clubs français. Physiquement, je me sens prêt et j’ai hâte de faire partie du groupe. J’espère vite m’intégrer d’autant que je connais déjà Ghislain Printant, qui a été mon entraîneur à Bastia, mais aussi Julien Sablé, avec lequel j’ai évolué en Corse quand il était encore joueur, Wahbi Khazri, l’un de mes anciens coéquipiers sous le maillot bastiais et Yann M’Vila que j’ai côtoyé en équipe de France U19. J’aime les ambiances chaudes comme celle de Geoffroy-Guichard et c’est un privilège de jouer devant de tels supporters”.

Sur le plan de la chaleur humaine et de l’ambiance bouillante cela ne le changera pas de ce qu’il a connu au Betis Séville. En clair, le transfert de l’Algérien  ressemble  bien à une opération gagnant-gagnant.

@2022mag.com