Pour s’assurer la première place du groupe et donc s’offrir un des 12 tickets pour le troisième et dernier tour  des émiminatoires du Mondial 2022, l’Arabie saoudite doit aboslument s’imposer ce mardi soir à Ryadh face à son dauphin l’Ouzbékistan. Une performance dans les cordes de la bande à  Yasser Al Shahrani. Pourtant le sélectionneur Hervé Renard à un brin de regret voire d’inquiétude : aborder ce choc décisif en étant privé de deux cadres suite à un cumul de cartons jaunes reçus lors du succès face à Singapour (3-0).

Pour cela, il  en veut un peu aux arbitres : « Mon message aux arbitres asiatiques est de protéger les joueurs du jeu brutal.  Salem Al-Dawsari et Abdulelah Al-Maiki ont reçu des cartons jaunes parce qu’ils ont réagi à cela. Ils vont nous manquer contre l’Ouzbékistan ».

Le technicien français ne peut pas oublier  que durant  ce final disputé en un tournoi unique, Al Dawsari a été d’une efficacité redoutable. Vendredi dernier, alors que son équioe se dirigeat vers un triste 0-0 et deux points de perdus, c’est la star d‘Al Hilal qui a extrait ses coéquipiers du piège tendu par Singapour. en ouuvrant le score et la voie  de la libération à u e poignée de minutes avant la fin du temps réglementaire.

@2022mag.com