Cela fait sept mois qu’Andy Delort, l’attaquant de Montpellier, n’a pas disputé la moindre minute dans un match officiel. Et si son équipe a retrouvé le championnat de Ligue 1  dimanche dernier à Rennes ( défaite 2-1), ce fut sans son champion d’Afrique confiné chez lui depuis le 11 août après avoir été testé positif au coronavirus. Enfin sorti de son isolement, le natif a pu reprendre l’entraînement avec les siens cette semaine et envisage d’être dans le groupe qui affrontera  Nice à domicile (12 septembre ) après la trêve internationale.

Dans une première sortie médiatique, il dit avoir des fourmis dans les jambes et rêve d’une grosse saison avec le club héraultais:  » Je me languis de retrouver cette sensation de pression avant le match, a-t-il confié dans les colonnes  dermcsport.bfmmtv.com, de retrouver les vestiaires, de retrouver le public même si les stades ne sont pas plein. J’ai envie de mettre des buts, de les célébrer et gagner avec Montpellier. Ça fait quelques saisons que l’on progresse maintenant. Aujourd’hui, il faut que l’on arrive à franchir ce cap (…)  Il faut que l’on s’améliore à l’extérieur, régler les quelques soucis et on pourra viser quelque chose de plus haut ».

Le Fennec en a profité pour rassurer les fans. Il n’a nullement l’intention d’aller voir ailleurs. Il restera fidèle à Montpellier :  » Je suis bien ici, tout le monde le sait, je suis dans ma région, dans mon club. J’ai juste besoin de ça pour être heureux. Je vais continuer à faire ce que je sais faire: marquer des buts, être décisif et apporter cette grinta à l’équipe. On va essayer de dépasser les 14 buts. En tout cas, je vais travailler pour et tout faire pour amener le club en Europe ». Il faut rappeler que le club du président Laurent Nicollin a manqué de peu une qualification européenne la saison dernière. Mais la crise sanitaire est passée par là et le championnat s’est arrêté dix journées avant son terminus naturel.

@2022mag.com