Après plusieurs semaines de tergiversations, la FFRIM a finalement fixé son choix sur le technicien français, qui a récemment quitté Simba de Tanzanie. Didier Gomes Da Rosa (DGDR) aura pour mission de conduire les Mourabitounes en Coupe arabe des Nations de la FIFA en décembre, avant de les diriger au Cameroun lors de la prochaine CAN.

Didier Gomez da Rosa

Didier Gomez da Rosa

Depuis mercredi et l’annonce officielle par la FFRIM sur ses réseaux sociaux, l’information est tombée : le Français Didier Gomes Da Rosa succède à son compatriote Corentin Martins sur le banc des Mourabitounes. 

Après le limogeage de ce dernier, qui aura passé sept ans à la tête de la sélection (une participation au CHAN 2018, deux qualifications à la CAN, 2019 et 2021), les dirigeants mauritaniens semblaient avoir choisi le Tunisien Mehdi Nafti pour prendre la relève, alors que d’autres noms circulaient.

Après l’échec des négociations, le DTN Gérard Buscher a été nommé intérimaire avec la charge de la sélection pour les deux dernières journées des éliminatoires de la Coupe du monde  2022. Bilan : une défaite en Zambie (0-4) et un nul contre la Guinée Equatoriale (1-1).

Dans la coulisse, les candidatures ont continué d’affluer, même si certaines semblaient retenir plus l’attention de la FFRIM que d’autres. Les Français Alain Giresse (sans poste) et Didier Gomes Da Rosa (DGDR, ex-Simba SC de Tanzanie) étaient ainsi considérés pour conduire la sélection à la prochaine CAN ainsi que le groupe des locaux à la Coupe arabe des Nations de la FIFA début décembre. C’est finalement DGDR, présent sur la scène africaine depuis 2010 et ses débuts au Rwanda, qui a été retenu par la faîtière mauritanienne.

Mauritanie :   Le nouveau sélecionneur aura deux missions d'entrée : la Coupe arabe des nations au Qatar et la CAN 2021 au Cameroun

Mauritanie : Le nouveau sélecionneur aura deux missions d’entrée : la Coupe arabe des nations au Qatar et la CAN 2021 au Cameroun

Passé par de nombreux clubs huppés au Rwanda (Rayon Sport), au Cameroun (Cotonsport, en Algérie (CS Constantine), en Egypte (Ismaïli), au Soudan (El-Merreikh), en Ethiopie (Bunna), en Guinée (Horoya) et en Tanzanie (Simba), Gomes Da Rosa n’a jamais exercé en tant que sélectionneur. Ce sera donc une première dans ce nouveau rôle pour lui qui, rappelons-le, a réalisé le doublé championnat-Coupe en 2021 avec Simba, tout en atteignant les quarts de finale de la Ligue des champions d’Afrique.

Pour préparer ses futures échéances, il s’est d’ores et déjà entouré d’un staff conséquent avec deux adjoints, Ahmed Sidibé et Karim Masmoudi, un préparateur physique tunisien (Adel Zarane, qui était avec lui en Tanzanie), Elias Al-Mzoughi aura la charge des gardiens et Roman Valls sera son analyste vidéo.

Gomes Da Rosa doit voyager ce jeudi en direction de la capitale mauritanienne où il est attendu en soirée pour une conférence de presse. Dans la foulée de sa présentation, il rejoindra au Maroc le groupe des joueurs locaux qui prépare déjà la Coupe arabe des Nations de la FIFA où il affrontera la Tunisie le 30 novembre, les Emirats le 3 décembre et la Syrie le 6.

Il disposera ensuite de quelques semaines pour préparer et affiner son groupe en vue de la phase finale de la CAN au Cameroun, avec des matches respectivement programmés face à la Gambie (12 janvier), à la Tunisie (16 janvier) à Limbe et enfin au Mali (20 janvier) à Douala.

Technicien de tempérament et qui aime offrir leur chance aux jeunes talentueux, DGDR apprécie également les équipes joueuses et n’est pas considéré comme un pragmatique forcené. Il lui faudra certainement trouver le bon système, la bonne organisation mais aussi les mots justes pour relancer une sélection qui semblait ces derniers mois à bout de souffle et n’a pas gagné un match officiel lors des éliminatoires de Qatar 2022… 

@Frank Simon