Troisième épisode de notre nouvelle série consacrée pendant deux semaines aux principaux championnats arabes. Place aujourd’hui à Oman, qui ne se terminera très probablement qu’en septembre après avoir été gelé en mars.

Depuis le 18 mars, la Omantel League, le championnat d’élite du pays, est en sommeil. Une décision logique, compte tenu de la pandémie de Covid-19, prise par le Conseil des directeurs de la fédération (OFA) au cours d’une réunion d’urgence. A l’issue de ce meeting, l’exécutif omanais a donc suspendu la Coupe du Sultan, le championnat pro (Omantel Professionnal League) et la First Class League, c’est-à-dire la D2 locale, a minima jusqu’en septembre 2020.

imagesLA SITUATION. Au moment où la compétition s’est arrêtée, 23 journées sur 26 avaient été disputées. Débutée le 14 septembre 2019, l’Omantel League devait se terminer en avril. Mais la situation sanitaire qui prévaut partout dans le monde en a empêché la conclusion. Club surprise cette saison, le promu Al Seeb occupait seul la tête du classement à l’issue de la 23e étape. Il se trouve que le leader a justement disputé le match au sommet contre son dauphin, Dhofar, le champion sortant -qui a recruté en janvier le buteur vedette soudanais Bakri Al-Madina- lors de l’ultime journée qui s’est jouée. Avec à la clé un match nul (1-1) qui permet à Seeb, le club de la capitale Mascate, dirigé par Bruno Miguel Pereira (POR) d’occuper la tête avec cinq longueurs d’avance.

Déjà à l’aller en décembre, les deux formations s’étaient neutralisées sur le même score, un mois après que Dhofar ait battu Seeb 1-0 en Coupe… Autant dire que le promu est bien parti pour s’adjuger ce qui sera certainement le premier titre national de son histoire, lui qui n’a perdu qu’un match, contre Fanja (2-1) en septembre en tout début de compétition. Dhofar a perdu de sa superbe au cours de cette saison avec quatre défaites respectivement contre le 5e Saham (1-0), le 7e Sohar (1-0), le 8e Al-Rustaq (3-2) et le 11e classé Bahla (1-0), malgré un secteur offensif en forme (38 buts marqués)…oman-pro-league-game-2015_db3gb7qnvir5153cfzxugysgk

Outre Seeb, qui réussit un superbe retour parmi l’élite, les autres promus ne se débrouillent pas mal : Fanja occupe la 9e place, tandis que Bahla est onzième et premier non relégable. Oman Club, Al Oruba et Mirbat, qui s’étaient sauvés de justesse lors du précédent exercice, sont dans la zone rouge. Les deux premiers peuvent encore espérer se sauver. Ce qui n’est plus le cas de Mirbat. Battu 3-1 par Oman Club dans un match entre mal classés de la 23e journée, Mirbat a été officiellement relégué en First League, la D2 locale, quelques jours plus tôt après sa défaite 1-0 contre Al-Oruba.

A QUAND LA REPRISE ? Officiellement, la Fédération s’est prononcée sur une reprise en septembre après avoir, dans un premier temps début mars, décidé d’opter pour un gel des compétitions d’un mois. Mais la crise liée à la pandémie reste forte et les autorités ont sagement préféré différer le retour à la compétition à une date qui correspond, d’ordinaire, à la reprise traditionnelle des saisons.

@Samir Farasha

Vous retrouverez demain le quatrième épisode de cette série avec l’Algérie en vedette.