A l’issue d’un match disputé mais qui fut loin d’atteindre les sommets sur le plan technique, le Maroc s’est imposé  (1-0) de justesse à Rabat  face  un Ghana un tantinet effacé. Les Lions de l’Atlas ont dû patienter plus d’une heure  avant de trouver la faille dans la défense des Black Stars  grâce à un but de la tête signé  Jawad El Yamiq  sur une offrande du milieu offensif de Chelsea, Hakim Ziyech, entrée en cours de match. S’ils ont eu la possession du ballon, les coéquiers de Youssef En-Nesyri, soit dit en passant, le  cinquième meilleur buteur de la Liga en 2020-2021, n’ont pas réussi à se créer de véritables occasions de marquer.

Mais cela n’est pas nouveau. Le Maroc marque très peu depuis quelques mois.  C’est sans doute cela qui va chagriner le plus le sélectionneur Vahid Halilhodzic et devenir son principal chantier dans les mois à venir. Surtout que se profilent, dès le mois de septembre, les éliminatoires du Mondial 2022.  Après avoir croiser le fer avec le Ghana (hier, mardi) et avant de défier  le Burkina Faso (samedi 12 juin), le technicien franco-bosnien voulait que son équipe gagne en confiance. Ce succès chiffré et brut  d’hier va tout de même dans le bon sens.

@2022mag.com