La phase de groupes de la Ligue des champions d’Asie se termine ce vendredi 30 avril. Mais on connait les qualifiés pur les huitièmes de finale dans quatre groupes sur les cinq qui comptent des clubs arabes. Et le moins que son puisse dire, c’est que les grosses locomotives seront au rendez-vous dans le prochain tour à élimination  directe. En l’occurence,  Al Nassr Riyad  Sharjah, Al Wahda.  Sont en ballotage Al  Al Hilal Riyad, Al Duhail  et Al Ahli Saudi. Parmi les éliminés marquants, on notera  les Qatariens d’Al Sadd et ceux d’Al Rayyan dirigés par l’ancien entraîneur du PSG, Laurent Blanc, ainsi que les Emiratis du Shabab Ahli Dubai. Le point.

Al Hilal Riyad : le champion d'Asie 2019 en ballotage pour les huitièmes  (photo afc.com)

Al Hilal Riyad : le champion d’Asie 2019 en ballotage pour les huitièmes (photo afc.com)

Dans le groupe A, Al Hilal Riyad, qui n’est pas certain de finir en tête  a tout de même assuré l’essentiel. Battue lourdement (4-1)par les Iraniens d‘Istiklol, les coéquipiers de Bafétimbi Gomis ont su se reprendre  en milieu de semaine en  giflant les Ouzbeks d‘AGMK FC (3-0). Les champions d’Asie 2019  tiennent leur  chance de faire oublier la contreperformance de la dernière édition dont ils avaient été exclus après avoir accumulé les cas de Covid-9. Une réponse ferme qui a plu à leur entraîneur : » Leur réaction a été excellente après la défaite précédente, a expliqué Rogerrio Micale en conférence de presse,  les joueurs ont montré dès le premier match et jusqu’à ce soir qu’ils étaient responsables et qu’ils ont donné le meilleur d’eux-mêmes à chaque match.Je fais confiance à tous les joueurs de notre liste d’équipe, car n’importe quel joueur peut jouer à tout moment. Nous avons fait quelques changements dans le match et les nouveaux joueurs ont fait de leur mieux ». Désormais  le  vainqueur 2021 de la Saudi Pro League peut valider son billet à  une double  condition : battre Al Shabab Ahli Dubai ce vendredi soir  et espérer que le FC Istiklol n’en fasse pas autant devant AGMK FC.

Al Nassr Riyad  en  huitièmes  (photo afc.com)

Al Nassr Riyad en huitièmes (photo afc.com)

S’il n’a pas survolé  le groupe B, Al Sharjah, le champion en titre de l’Arabian Gulf League (AGL) s’est montré solide même s’il a dû concéder quatre points sur six dans ses deux confrontations avec les Iraniens  du Tractor FC ( 0-2, 0-0). Une défaite sans conséquence parce que le club émirati avait marqué le maximum de points lors des premières journées et montré qu’il avait retenu la leçon de son élimination prématurée en 2020.

C’est ainsi que l’explique s’ailleurs son entraîneur :  » En comparant cette campagne à la Ligue des champions de l’AFC 2020, la dernière fois que nous avons disputé deux matches au format normal,    a confié Abdelaziz Al Anbari,  nous avons ensuite dû attendre quelques mois à cause de la pandémie puis repris avec le tournoi centralisé au Qatar. C’est notre échec à obtenir des résultats dans les deux premiers matchs qui s’est avéré être la différence à la fin parce que nous avons perdu cinq points qui nous ont coûté la qualification. Cette année, nous sommes allés directement dans le tournoi centralisé, nous étions plus concentrés et cela a rendu le différence ».

Le groupe  C est sans conteste le plus disputé avec trois huit équipes avec huit points pour une seule place qualificative car le nombre de points qu’obtiendra le dauphin sera très faible  pour espérer faire partie des trois meilleures deuxièmes. Si Esteglhal LFC  (Iran) a de fortes chances de s’imposer ce lors de la sixième journée programmée ce soir face au dernier Al Shorta (Irak) et finir en tête, il y aura vraiment match entre Al Duhail  (Qatar) et Ahli Saudi (Arabie saoudite). Un nul condamnerait les deux équipes.

Al Wahda (Emirats arabes unis) fait mieux qu'en 2020 où il a été éliminé dès la phase de groupes ( photo afc.com)

Al Wahda (Emirats arabes unis) fait mieux qu’en 2020 où il a été éliminé dès la phase de groupes ( photo afc.com)

 La  décision s’est faite au couteau dans la poule D. Lors de la dernière journée, une vraie finale a opposé  les Saoudiens d’Al Nassr Riyad  aux Qatariens d’Al Sadd. Les premiers se sont imposés au finish (2-1) grâce à des buts signés  du Marocain Abderazak Hamdallah (33′) et de Abdulelah Alamri (74′). La réduction du score par Santi Carzola (84′) n’a pas suffit aux  hommes de  Xavi Hernandez qui  sont hors course . Leurs  10 points accumulés ne  peuvent leur permettre  d’aller en huitièmes en tant que meilleur deuxième.  Dans le groupe E, les Iraniens de Persepolis valident  leur ticket avec l’un des meilleurs bilans (15 points sur un total possible de 18) et sont accompagnés  par les Emiratis d’Al Wahda (13 points) dirigés par le Néerlandais Henk ten Cate.

@Cheikh Mabele