Un nul, voire une courte défaite, suffisent au WAC et au Ahly pour disputer dans deux semaines la finale de la compétition. A priori une formalité pour les deux cadors continentaux.

Vainqueur 3-1 en déplacement du Petro Atletico de Luanda, le Wydad dispose d’un bel avantage avec ces trois buts inscrits à l’extérieur. Mieux, le WAC va recevoir les Angolais dans l’atmosphère volcanique qui caractérise les matches disputés au stade Mohamed V. Walid Regragui, l’entraîneur wydadi, sait que son équipe sera de nouveau surmotivée à l’idée de recevoir cet adversaire, battu 5-1 en avril lors de la 6e et dernière journée de la phase de poule. Les coéquipiers de Yahya Jabrane sont quasiment injouables à domicile et s’ils décident de mener la vie dure au Petro, la victoire ne sera pas loin.

En revanche, ce ne serait pas nécessairement une bonne idée de vouloir « gérer » ce match retour. Calculer pourrait se retourner contre le WAC, lorsqu’on connaît la force de frappe du Petro avec ses flèches Jaredi, Gleison, Yano et son capitaine brésilien Tiago Azulao, le meilleur buteur de la compétition. Les statistiques sont évidemment rassurantes pour ce WAC qui n’a mordu la poussière que peu souvent à domicile depuis 2007. De son côté, le Petro n’a gagné qu’un seul match à l’extérieur sur les dix derniers. Bref, les débats paraissent très largement favorables au WAC. On ne voit même pas comment le Petro pourrait piéger les Wydadis.

ES Sétif : photo page Facebook ESS, 2022)

ES Sétif : photo page Facebook ESS, 2022)

Samedi soir, ce sera au tour du Ahly de composter son ticket face à l’ES Sétif à Alger. La victoire 4-0 de l’aller se double d’une performance XXL du Sud-africain Percy Tau. Deux buts et deux passes décisives pour l’homme-clé de cette équipe. L’Entente de Sétif n’a pas montré grand-chose au Caire et le double champion sortant devra se méfier, gérer sans pour autant fermer le jeu. Les Cairotes avaient besoin d’un match référence dans le contenu depuis des mois : ils l’ont désormais. Pitso Mosimane n’aura que des ajustements tactiques à effectuer pour ce match en Algérie, il peut même se permettre de laisser Tau sur le banc pour le protéger, en vue de l’éventuelle finale.

Sétif au contraire va devoir se découvrir et prendre des risques, avec comme conséquence possible de se faire contrer sérieusement et donc, d’encaisser de nouveaux buts. Pour ce match retour, le Ahly espère deux bonnes nouvelles : le retour des blessés : d’abord, celui d’Abdelmoneim en charnière centrale et celui d’Amr El-Suleya à la récupération. Deux pièces maîtresses essentielles dans le onze de départ concocté par Mosimane. Le Ahly, qui restait sur plusieurs sorties mièvres en championnat ces dernières semaines, n’est pas pour autant totalement sorti des soucis : il lui faut confirmer à Alger par une nouvelle performance collective de qualité.

Al-Ahyl : photo page Facebook Al-Ahly SC)

Al-Ahyl : photo page Facebook Al-Ahly SC)

Samedi soir, on aura une idée très précise des deux finalistes qui doivent se retrouver ensuite à Casablanca pour le grand sommet, là où les Diables Rouges cairotes l’ont emporté 3-0 contre les Kaizer Chiefs l’an dernier. Le Ahly continue de contester le lieu retenu par la CAF. Et la situation ne devrait pas se calmer de sitôt puisque l’instance faîtière du football continental a expliqué qu’elle ne changera pas de stade. La tension devrait continuer son escalade un bon moment donc…

@Frank Simon