Le Bénin aura l’occasion et le privilège de recevoir  la première finale de la Coupe de la confédération africaine disputée  en une manche et sur terrain neutre. En recevant le choc maghrébin entre les Algériens de la JS Kabylie et les Marocains  du Raja Casablanca, Cotonou va donc vivre un grand moment et ppur ce faire  elle a mis les petits plats dans les grands.

En tout cas, c’est ce que promet le metteur en scène de ce grand moment du football continenental   » : Pour cette finale, nous ne pouvons qu’avoir des mesures à la taille de l’événement, a confié  Aristide Codjogan, directeur général de l’Office de gestion des stades du Bénin, dans les colonnes du site officiel de la CAF, . Nous avons prévu un plan sécuritaire avec la présence de 450 agents de la police républicaine. Au plan sanitaire, le gouvernement a déployé plusieurs centres de dépistage sur toute l’étendue du territoire national pour faciliter les tests Covid aux 12 000 spectateurs prévus.En plus, nous avons mis en place une demi-dizaine d’infirmeries, quatre véhicules médicalisés dont deux ambulances. En cas d’évacuation, nous avons mobilisé une équipe médicale au centre national hospitalier et universitaire de Cotonou. Enfin, je peux rassurer les VIP et les autres spectateurs que tout est mis en œuvre afin qu’ils assistent à une belle finale. »

En clair, les hôtes  de la JSK et du Raja se sentent fiers d’offrir  d’excellentes conditions de travail à leurs invités : « Toute l’Afrique, voire le monde entier aura les yeux rivés sur le Bénin pour nous scruter et voir notre capacité d’organisation. Mais si la CAF nous a confié cette finale, c’est qu’elle nous fait entièrement confiance pour la réception de cet événement”.Fermé depuis avril 2010 pour travaux le stade  de l’Amitié Général Mathieu Kerekou a été doté d’une pelouse neuve haut de gamme.

@2022mag;com