La phase de poules des deux compétitions continentales débute ce vendredi et durera tout le week-end. Avec déjà, trois sommets : Etoile du Sahel – Ahly, USM Alger – Wydad et Raja- Espérance de Tunis. Copieux !

Après la CAN U23 (tournoi préolympique) qui aura qualifié l’Egypte pour Tokyo 2020, après les deux premières journées éliminatoires de la CAN 2021, qui ont permis aux cadors (Algérie, Tunisie, Maroc) de bien se positionner, place maintenant aux compétitions africaines, qui entrent à partir de ce vendredi dans la phase de poules.

Et c’est le moins de dire que cette journée inaugurale va débuter avec quelques sommets arabes. Dès aujourd’hui, l’Etoile du Sahel défie à Radès le Ahly du Caire. Les Etoilés, sixièmes dans leur championnat avec deux matches en retard, ne font pas les fiers au moment d’accueillir le leader invaincu du championnat égyptien. Octuple vainqueur de la C1 africaine, le Ahly du coach suisse René Weiler se balade. Attention quand même à l’ESS qui, la dernière fois qu’elle a affronté les cairotes (demi-finale de C1 2017) avait encaissé un terrible 6-2… Les Tunisiens auront à cœur d’offrir un visage plus conquérant pour ce premier match.

 Un choc d'entrée pour l 'ES Sahel

Un choc d’entrée pour l ‘ES Sahel

Au même moment, le Hilal d’Omdurman, rescapé soudanais des compétitions de clubs dont le derby contre Merreikh a été arrêté la semaine passée, accueille le Platinum du Zimbabwe. Les Bleus de la capitale ne devraient pas trop souffrir face à un adversaire qui n’a plus perdu à l’extérieur depuis fin août. Méfiance quand même…

Enfin, la JS Kabylie reçoit ce soir le Vita Club de Kinshasa. Les joueurs du coach Hubert Velud pourront compter sur la parfaite connaissance du football congolais de leur technicien, passé par le TP Mazembe. Les Algériens sortent d’un beau succès en championnat contre le Mouloudia d’Alger (3-0) puis un nul sur la JS Saoura (0-0) qui les devance en championnat et auront à cœur de confirmer leurs bonnes dispositions du moment. Les Kinois sont eux aussi sur une bonne série en championnat et n’ont pas encore perdu cette saison en déplacement dans cette compétition. Rappelons que pour son retour en LDC après neuf ans d’absence, la JSK a remporté trois de ses quatre matches. Il faudra être solide pour s’imposer à Tizi Ouzou.

Samedi, trois belles affiches sont au programme : le TP Mazembe, qui fêtait cette semaine ses 80 ans avec la visite des présidents de la FIFA et de la CAF, reçoit le Zamalek du Caire. Les Chevaliers Blancs arrivent au beau milieu d’une petite crise interne. Outre le fait que leur président, le bouillant Mortada Mansour, a décrété que son équipe ne disputerait pas la Supercoupe d’Afrique au Qatar contre l’Espérance, il a suspendu le paiement des primes après l’humiliante défaite de lundi contre l’avant-dernier ENPPI (2-1). Les Cairotes s’attendent à une chaude réception de la part des Congolais et chercheront d’abord à se rassurer.

USM Alger  (photo cafonline)

USM Alger (photo cafonline)

Alger accueillera aussi l’affiche USMA – Wydad avec un léger avantage psychologique pour les locaux. Le Wydad reste sur deux contre-performances (défaite en championnat contre Berkane 1-0, élimination 4-4 en Ligue arabe par le Raja). Le match promet d’être épicé entre ces deux géants continentaux et arabes, qui sont d’ailleurs les deux favoris pour la qualification dans leur groupe, devant Petro Luanda et Mamelodi Sundowns.

Enfin, le Raja accueille à Casablanca le double tenant du titre, l’Espérance de Tunis, qui ne fait aucun complexe au moment de se déplacer. Les joueurs de Mouine Chaabani restent eux aussi sur des contre-performances, notamment une élimination en Coupe arabe par les Marocains de l’Olympic de Safi aux tirs au but. Un match qui se jouera à guichets fermés. Jamal Sellami, qui a récemment succédé à Carteron sur le banc des Verts, devra se passer du Libyen Al-Warfali et de son buteur congolais Ben Malango qui ne sont pas qualifiés pour cette compétition.

En Coupe de la Confédération, dont les huit rencontres de poules sont programmées dimanche, quelques belles affiches sont également attendues, avec notamment le choc FC Nouadhibou -Al-Masry. Un premier match de poule pour les Orange (qui comptent de nombreux matches de retard en championnat) et qui reçoivent le 6e classé d’Egypte. Dont le dernier match de compétition remonte déjà à un mois.

FC Noudhibou  Grande première pour un club mauritanien en phase de groupes d'une compétition continentale ( photo page Facebook ffrim)

FC Noudhibou
Grande première pour un club mauritanien en phase de groupes d’une compétition continentale ( photo page Facebook ffrim)

Co-leader du championnat, le Pyramids FC se déplace à Enugu pour affronter les Rangers qui ont perdu tous leurs derniers matches de championnat. Sébastien Desabre se déplacera certainement avec l’intention de réussir un gros résultat au Nigeria. 

Al-Nasr de Benghazi reçoit le Djoliba de Bamako au Caire, un adversaire malien qui se présentera avec tous ses joueurs cadres. Leader surprise de la Botola marocaine, la RS Berkane reçoit les surprenants Béninois d’ESAE FC, qui ont franchi trois tours avant d’intégrer cette phase. Et qui n’ont jamais perdu à l’extérieur en CDC, que ce soit contre Cansado (MRT), Salitas (BFA) ou Génération Foot (SEN). Les coéquipiers d’Alain Traoré et d’Issoufou Dayo sont prévenus

Enfin, le Paradou AC algérien se rend en Côte d’Ivoire pour y défier le FC San Pedro, co-leader de son championnat. Les Algérois, qui sont l’une des belles surprises de l’épreuve, essaieront de limiter la casse à l’extérieur face à un adversaire, rappelons-le propriété d’un groupe tunisien et qui part avec la faveur des pronostics.

@Samir Farasha