Après quelques années de prise de distance avec Al Ahly, Mohamed Aboutrika a confié qu’il s’est beaucoup rapproché de son club de carrière et de coeur. La finale victorieuse des Red Devils  en Ligue des champions face à l’ennemi intime, le Zamalek, le 24 novembre dernier, a accentué ce rapprochement. L’ancien milieu offensif avoue avoir beaucoup vibré : « «Les affrontements entre Al-Ahly et Zamalek sont toujours immortels dans les mémoires, et une  finale africaine est la plus chère de l’histoire d’Al-Ahly. Cette confrontation historique a permis à Al-Ahly de remporter son  neuvième titre continenta  après une disette  de 7 ans et une  qualification pour  la Coupe du monde des clubs, qui se déroulera a Doha ».

 Le natif de Gizeh , l’homme aux 287  matches  et aux 22 titres toutes compétitions confondues sous les couleurs d’un club vieux de 113 ans a raconté son émotion  d’avoir pu retrouver le quartier général cairote: « Après quatre ans d’absence du siège d’Al-Ahly, le destin m’a peut-être donné l’occasion de me rapprocher du club que j’aime et de rencontrer les joueurs que j’ai encouragés. La présence de Moamen Zakaria au stade, à côté de lui Mahmoud Al-Khatib, le meilleur joueur de l’histoire d’Al-Ahly, au moment du couronnement  a été l’un des moments les plus beaux et les plus heureux de ma la vie en tant que fan des Diables Rouges ».

@2022mag.com