Être l’entraîneur du Zamalek n’est pas une sinécure. Le couperet n’est jamais loin dès que l’horizon s’assombrit un peu. Surtout quand larme de dissuasion massive  est entre les mains d’un président, Mortada Mansour, volcanique et sans état d’âme lorsquil s’agit de trancher.Arrivé cet été pour remplacer le Suisse Michael Gross,  Milutin « Micho » Sredojevic, voit son siège tremper après seulement deux défaites consécutives. En championnat, face  à l’ENPPI (1-2) et surtout en Ligue des champions contre le TP Mazembe (0-3) ) Lubumbashi.

Du coup, le patron des Chevaliers Blancs a annonce dimanche qu’une décision a été prise concernant le coach mais qu’il attend de le recontrer avant de l’annoncer : “ Bien sûr, nous sommes très déçus après les  matches perdus contre  Enppi et Mazembe, a confié Mortada Mansour en conférence de presse,  mais il y a eu des erreurs du personnel  technique et des joueurs. Le conseil d’administration de Zamalek s’est réuni et nous avons pris une décision unanime concernant l’avenir de Micho, mais je ne l’annoncerai pas aujourd’hui (ndlr dimanche) . Je vais d’abord le rencontrer [Micho] lundi parce qu’il a des problèmes personnels dont il veut discuter avec moi. Notre décision sera annoncée après cette réunion. Ce que nous avons vu des comportement des  joueurs récemment ne représente pas du tout Zamalek ». La bonne question est la suivante : le technicien serbe  sera-t-il encore sur le banc lors du match contre  El-Sharkia en Coupe d’Egypte le 4 décembre ?

@2022mag.com