Arrivé à la tête du Zamalek à la fin du mois de février, le Portugais Jesualdo Ferreira à une grande ambition : ramener le club cairote au sommet de la pyramide égyptienne d’abord et africaine ensuite. Officiellement, il n’a que six mois pour le faire. Mais en cas de succès, une prolongation d’une année l’attend. Comment compte-t-il s’y prendre ? En imposant une discipline de fer  dans le travail et en adoptant un vrai style de jeu: “ Le Zamalek n’a pas gagné de titre de champion depuis dix ans, et mon principal objectif et de regagner des trophées, a-t-il affirmé, Pour cela, nous allons travailler dur, avec des règles strictes.” Avant de préciser sa pensée : Sur le terrain nos joueurs devront imposer leur jeu quel que soit l’adversaire en face. Mon travail consistera à sécuriser notre défense, rendre notre attaque plus efficace et à maîtriser le jeu.” Le technicien lusitanien  déclare compter sur les matches amicaux à venir – en attendant la reprise la Premier League – pour mettre en pratique ce projet de jeu. Mais avant cela, le Zamalek devra préparer le double confrontation face au Rayons Sports (Rwanda)  en seizième  de finale de la Coupe de la Confédération. Match aller le 13 mars au Caire.

@2022mag.com