Au Zamalek ce n’est pas encore l’alerte générale, mais comme le début d’une inquiétude après seulement six journées de Premier League. il faut dire que les Chevaliers Blancs ont déjà perdu beaucoup de points. Il sont  sixièmes à cinq points du leader Al Masry et accuseront certainement autant de points sinon plus lorsque le Ahly aura disputé ses matches en retard.

Et si pour le moment les dirigeants ne ce sont pas exprimés, l’entraîneur a pris les devants  en répondant à l’impatience d’une partie des fans. Nebojsa Jovovic  demande du temps pour réussir : « Ce dont j’ai besoin, c’est de temps, surtout parce que nous avons un nouveau groupe avec 20 nouveaux joueurs, chacun mérite une chance, chacun a des qualités, a-t-il confié à la chaine DMC Sports, nous sommes en train de former une nouvelle équipe avec un nouveau esprit. Le succès doit venir quand vous travaillez dur et avez de la qualité et quand vous mettez de l’énergie positive. »

Nourri par sa déjà belle expérience de coach malgré ses 43 ans, l’ancien entraîneur d’Al Fasaly Amman  ne se fait pas d’illusion. Il sait que souvent un coach n’est comptable que de l’échec, notamment quand l’employeur se nomme Mortada Mansour, le big big boss cairote qui a consommé 14 techniciens en trois ans. «Un entraîneur doit toujours prendre ses responsabilités, a ajouté le Monténégrin, quand une équipe gagne, c’est un succès pour tout le monde, mais quand une équipe perd, c’est l’entraîneur qui  doit en assumer la responsabilité. C’est comme ça dans ce métier. » Les deux ou trois prochaines sorties du Zamalek devront être surveillées de près.

@Cheikh Mabele