Recruté en grande pompe en juin dernier par le Zamalek, l’attaquant  international angolais Ary Papel, 26 ans,  qui évoluait à Luand  au Primeiro do Agosto a poussé un vrai coup de gueule sur une chaine de télévision cairote pour se plaindre du manque de respect de ses employeurs qui ne lui ont toujours versé la moindre rémunération. Lui qui est censé émarger à hauteur de 800 000 dollars annuels n’a pas, il est vrai, disputé le moindre match avec les Chevaliers Blancs.

unnamedHormis ces retard de salaires, ce qui désespère le plus l’ancien joueur du Sporting du Portugal c’est le silence radio que lui opposent ses dirigeants : « Je suis déprimé par la façon dont le Zamalek me traite, a-t-il confié,  car le superviseur de l’équipe, Amir Mortada Mansour; ne répond pas à mes appels  et à mes messages. Je ne trouve pas de contact direct avec les responsables  de l’équipe. Je m’attendais à ce que la direction du Zamalek traite avec moi de manière professionnelle, mais Amir n’a pas répondu à mes appels. J’ai une famille et je n’ai pas reçu mon salaire pendant trois mois. C’est une sorte de manque de respect. S’ils ne veulent pas arbitrer l’accord avec moi, ils doivent au moins répondre à mes appels ».

Le natif de Luanda  lance implicitement un cri en direction des supporters du club cairote:  » Je sais que les fans de Zamalek m’aiment,  je suis leurs messages  sur les réseaux sociaux  et je veux jouer pour l’équipe, mais si le problème ne se résout pas, je réagirai  en tant que joueur professionnel. et j’opterai  pour une autre équipe ».

Un précédent Hamdi Nagguez

Un précédent Hamdi Nagguez

Des informations confirmée par l’agent du joueur angolais:  » Ary a signé ses contrats pour rejoindre Zamalek il y a trois mois, a assuré Miguel Nunez, mais depuis lors, il n’a reçu aucune réponse des officiels du club.Un haut responsable de Zamalek m’a bloqué sur tous les comptes de réseaux sociaux à cause de mes questions sur le salaire du joueur et son heure d’arrivée. Nous commencerons à prendre des mesures juridiques à partir de lundi prochain et si  nous n’obtenons pas de réponse des officiels de Zamalek et  nous chercherons un nouveau club pour mon client ».

Voilà qui a le mérite d’être clair. Il faut dire que ce  n’est pas la première fois que le Zamalek  néglige ses  devoirs d’employeur. Il y a eu un autre cas, très récent, celui de Hamdi Nagguez. En effet, en décembre 2019, le défenseur international tunisien résiliait unilatéralement son contrat pour protester contre des salaires impayés avant de déposer plainte devant la chambre des règlements des différents de la FIFA.

 L’Aigle de Carthage avait eu gain de cause et le Zamalek avait été condamné en avril 2020 à lui verser la somme   288 016 dollars  pour le retard de salaires et 1 019 355 dollars  comme compensation de la rupture unilatérale  de son contrat. La nouvelle affaire affaire Ary Papel ne serait pas une bonne publicité pour le club du président Mortada Mansour au moment où il cherche à recruter le milieu offensif algérien Youcef Belaïli en rupture de ban avec Al Ahly Jeddah.

@Cheikh Mabele