Le nouvel accroc subi par le Zamalek à domicile en Coupe de la Confédération face aux Angolais du Petro Atletico (1-1) va-t-il coûter sa place à l’entraîneur Christian Gross ? La rumeur court à grande vitesse au Caire . Même si ce  lundi, le  tonitruant t président Mortada Mansour dit ne pas avoir cette intention et que le Suisse irait au bout de sa mission  : « Nous avons tiré les leçons du passé et je ne renverrai jamais le directeur jusqu’à la fin de son contrat ».

Non, le boss des Chevaliers Blancs n’a as été subitement gagné par la sagesse. Il s’agit surtout d’une question de gros sous. Car évincer l’ancien entraîneur à ce stade  lui couterait cher. Pour rappel, il y une semaine après le nul concédé face au Nasr Hussein Dey (1-1),  c’était son fils, Amir, directeur du football  qui était monté au créneau pour signifier au coach que la patience des dirigeants avait des limites :  » La direction tiendra une réunion avec Gross pour discuter des raisons de la perte de points, ainsi que d’un rapide  retour vers la  victoire ». Une élimination du Zamalek  dès  la phase de groupe  dans la deuxième compétition continentale  qu’est la Coupe de la Confédération sera clairement mal vécue du côté des Rouge et Blanc. Le Zamalek est mal parti. Après trois journées, le leader de la Premier League, quatrième de son groupe, compte deux misérables points et attend toujours son premier succès.

@2022mag.com